Critiques de films Films américains

Underworld Blood Wars, same player shoot again…

Underworld Blood Wars a quelque chose d’aussi effrayant que le dernier volet de la saga Resident Evil si l’on regarde l’affiche en mode rapide. Les mêmes grosses ficelles dans le marketing, dans l’histoire qui se traine depuis 5 films pour au final ne pas raconter grand-chose. On pourrait donc à juste titre penser que ce nouveau film sera aussi mauvais que prévu. Et c’est là qu’il faut-être a minima honnête, si l’on compare au dernier Resident Evil sorti il y’a peu justement, Underworld Blood Wars niveau réalisation et casting s’en sort avec les honneurs. Pour le scénario c’est autre chose… mais là où le Resident Evil était tout simplement indéfendable, ce nouveau volet de la saga Underworld réussi à se laisser regarder. Alors oui, nous sommes très loin des grands classiques du genre ou de la beauté hypnotique d’un Blade 2, mais à défaut d’être solide sur l’histoire, la réalisation a au moins la décence de proposer quelque chose de cinématographique. Bon, maintenant que j’ai dit quelques trucs gentils passons au reste. Il ne faut pas pour autant se laisser avoir par l’enveloppe et la finition correcte. Car, Underworld Blood Wars comme beaucoup de films dans son genre possède une série de problèmes assez massifs… des trous dans le scénario de la taille d’un stade de foot US. Principalement dans le dernier tiers de l’histoire où l’action s’enchaîne en dépit du bon sens et l’on finit par tristement sentir les coupes faites dans la salle de montage.

Et c’est à partir de ce point précis que la vacuité de la saga Underworld tout comme celle de Resident Evil au cinéma finit par apparaître au grand jour. L’histoire avance en apparence à 200 à l’heure depuis le début, mais pour quoi au final ? Peu de chose qui n’auraient pas réussi à tenir en deux ou trois films max. On étale artificiellement cette guerre sans fin dans l’espoir d’en tirer un profit substantiel via la continuation de la saga advitam eternam. Mais et même si via le teasing de fin, on comprend sans mal qu’avec Kate Beckinsale ou non dans les suites, il y a encore des chances de manger du Underworld pendant longtemps, cela devient difficile d’accrocher encore longtemps. Underworld Blood Wars au final d’un point de vue narratif n’a rien d’un vrai film solide. Au pire c’est un season finale de série. Le genre de choses qui n’arrive pas à exister par lui-même teasant un éventuel futur dont tout le monde se fout dans l’ensemble. C’est le problème majeur de la saga Underworld au final, une belle carrosserie et une réalisation correcte pour découvrir encore et toujours sous le capot le même moteur poussif et menaçant d’exploser à chaque accélération trop violente. Underworld Blood Wars, c’est tout cela à la fois et bien plus. Cela se regarde un dimanche de pluie à la TV, mais au cinéma, il y a tellement d’autres choses à découvrir. A vous de voir…

No Comments

Leave a Reply