Les news TV

[Tv] Forever, retour sur le pilote

Forever était une série dont jusque-là je n’avais pas entendu parler. Pour être honnête, c’est un peu normal, elle ne commence que fin septembre aux USA. Ioan Gruffudd Y incarne un médecin immortel depuis 200 ans vivant à New- York et qui par la force des choses va se retrouver lié avec une enquêtrice de police à résoudre des crimes. Dit comme cela la chose n’a rien de bien attrayant, mais c’est à partir de ce point que Forever se joue un peu des attentes du public. Alors que l’on pense n’y voir qu’un simple cop show, Forever injecte de la romance et du fantastique de façon assez habile. La comparaison me venant à l’esprit à la fin du pilote serait la suivante « Elementary rencontrant Highlander ». Forever ne perd pas forcément de temps et c’est une bonne chose, à mettre en place un élément important : un méchant pour la saison. Tout comme Sherlock a son Moriarty, Ioan Gruffudd dans la série se retrouve a un adversaire assez peu différent de lui…sauf que ses aspirations sont bien plus meurtrières.

 forever-abc-henry-morgan

Forever définit clairement ses bases, de la romance, de l’action et des enquêtes à travers le temps. Le cocktail fonctionne excessivement bien et en très grande partie via l’énorme capital sympathie qui se dégage de Ioan Gruffudd dans le rôle-titre. Les personnages autour de lui sont pour l’instant peut-être plus schématiques et pas forcément développer à fond, mais cela n’empêche pas pour autant les interconnexions de fonctionner. Il y a une véritable humanité et fragilité qui se dégage du héros et emporte assez vite l’adhésion du public. Il est toujours plaisant de voir un héros de série qui ne soit pas dépressif au dernier degré, mystérieux et j’en passe. Le héros de Forever n’est pas parfait psychologiquement, mais sa volonté farouche de garder un semblant d’équilibre et d’humanité le rend humain. La romance en flash-back qui se dessine et qui à n’en pas douter expliquera par ricochet les origines du méchant a un bon potentiel de développement pour la suite de la saison. Pari pas forcément gagné d’avance, Forever réussit via son pilote a charmer le spectateur et donner envie d’en voir plus. Ce n’est pas un gage de longévité absolue vu les goûts bizarres du public, mais pour l’instant, il faut bien reconnaître que pour un pilote, celui de Forever est très sympathique.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply