TV

[Tv] Les inhumans envahissent Agents of Shield.

En mettant en place The Inhumans aussi tôt et via la série Agents of Shield, Marvel prenait un certain risque. Celui de ne pas accrocher le moins du monde le spectateur. Difficile de vendre une nouvelle franchise que beaucoup ne connaissent pas. The inhumans est un pari sur le long terme pour Marvel et Agents of Shield malgré les appréhensions que l’on pouvait avoir relève le défi haut la main. J’ai déjà dit 100 fois à quel point la saison 1 était mauvaise, mal structurée, bordélique et pire que tout n’avait aucune ambition. L’arrogance de penser que le fait d’avoir un logo Marvel sur le dos suffirait ( ce fut vrai sur certains points…). Heureusement fort d’une petite branlée niveau audience face aux séries DC, Marvel a repris du poil de la bête, la première moitié de la saison 2 d’Agents of Shield au-delà d’Hydra à réussi à mettre en place un univers crédible de bout en bout où les membres de l’équipe de Coulson tout comme ceux gravitant autour réussissent à exister par eux même. Ce ne fut pas une mince affaire, mais quand on voit le résultat via ce premier épisode de la 2e partie de cette saison d’Agents of Shield, on sait que cela en valait la peine.

inhuman-transformation-revealed-in-agents-of-shield-poster-art

La chose vraiment intéressante qui découle de l’arrivée sur le tapis, et ce, de façon tangible des Inhumans est la façon dont cela s’imbrique dans le passé de la série ( via la mère de Sky) tout comme dans son futur via les réactions des héros face à la possible menace que représente les Inhumans. Dans un univers où Ultron va semer le chaos et où des Inhumans arrivent au grand jour, les fondations mêmes de ce que défend le Shield volent en éclats. La série pose d’ailleurs fort bien en avant ce thème de la lente, mais irrémédiable destruction de l’esprit de groupe. Le serpent est dans la pomme et visiblement, ce n’est pas la personne que l’on croit. Les personnages et tout particulièrement Sky qui est désormais en pleine découverte de ses capacités entrent de plain-pied dans un autre univers. Un qu’ils ne maitrisent pas. C’est ce qui donne tout son piquant à la série. En un épisode, les scénaristes s’amusent à balayer d’un revers de main les attentes et certitudes du spectateur. Qui sont les alliés ou les ennemies. Ceux que l’on pensait sain d’esprit se réfugient dans l’extrémisme ( une réaction miroir de ce qui risque d’arriver avec Tony Stark dans Civil War ?), Agents of Shield a été longue à prendre son envol, mais impossible de nier le véritable plaisir que l’on prend en regardant se construire l’univers Marvel sur petit écran. Agents of Shield est la seule série du lot Marvel à être solide, mais c’est aussi la plus encourageante pour l’avenir. Si le studio continue de produire du divertissement du niveau de cette saison 2, alors d’un c’est bon signe pour Daredevil et compagnie, mais aussi pour l’avenir de la compétition entre eux et DC sur le petit écran. Une saine émulsion entre deux compétiteurs féroces.

No Comments

Leave a Reply