TV

[Tv] Those Who Kill- retour sur le pilote…

Adaptée d’une série Danoise « Those who kill » avec Chloé sevigny n’est pas une production vraiment facile à vendre ni à faire apprécier d’emblée. En effet, le premier acte laisse une mauvaise impression, celle du déjà vue. On éprouve un mal fou à s’accrocher au personnage de Chloe Sevigny et ses zones d’ombres que l’on sent venir grosse comme une maison. Puis d’un coup, quelque chose se passe. Une ambiance se crée. À la fois similaire dans le ton avec Hannibal et totalement différente dans la forme, Those Who kill s’intéresse aux personnages des tueurs et ceux qui les pourchassent. Le hic ici est que la série s’amuse à littéralement faire voler en éclats une sacro-sainte règle. Celle de la parité. Pas vraiment de gentils à part dans les seconds rôles, mais pas une seule once d’espoir dans l’incarnation des premiers rôles. Les tueurs représentant la dernière étape de cette mutation qui menace les héros de la série. Il est si facile de sombrer du côté obscur, mais est-il possible d’en revenir ? C’est ici que le potentiel de la série s’installe. Et que le gentil retournement de situation s’installe, celui d’une potentielle et perverse manipulation entre un psychiatre très proche d’un Will Graham (Hannibal) avant que la série commence…quand il était abimé, mais encore sauvable…et d’une femme flic qui malgré les apparences à peu d’espoir de chasser les ténèbres qui l’ont pris comme sujet de fin d’études. Installant un rythme très lent et malgré tout addictif, tout comme une certaine forme de toxicité perverse « Those who Kill » est plus agréable que son premier acte ne le laisse penser. S’appuyant sur une galerie de personnages sombre et torturés le développement de ces derniers a de quoi offrir de belles surprises. Reste à voir désormais si les scénaristes en auront suffisamment sous le capot pour ne pas noyer le moteur. Wait and see…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply