TV

[Tv] Chicago PD – Retour sur le pilote

N’ayant pas vu la série d’origine « Chicago Fire » dont « Chicago PD » est le spin-off ( Fire pour les pompiers, PD pour la police) je partais avec un léger désavantage sur les fans fidèles. En effet même si tout est fait pour mettre à l’aise les nouveaux spectateurs, ce pilote en deux épisodes repose sur les bases de la série précédente. J’avoue donc avoir eu un peu de mal à définir certaines zones d’ombres, mais cela n’enlève en rien à ce spin off des qualités pour le moins certaines. Est-ce qu’il réinvente la roue dans le domaine des « cop show » ? Non, est-ce qu’il prend à cœur de ne jamais tourner autour du pot et d’être très loin de certains standards idylliques sur la vision des policiers ? Oui ! Chicago PD est noir, violent, dense et sans trop de pitié à l’égard des personnages qui la composent. Très vite, le ton sombre de l’ensemble prend place et l’on en vient à s’inquiéter pour chacun des personnages. À mi-chemin, entre les incorruptibles, the Shield et New York 911, la série à autant de qualités que de défauts. La plus grosse étant pour moi, son style rentre-dedans…qui est aussi sa plus grande force d’ailleurs. Il y a quelque temps de cela, une série du même style avait vu le jour, elle se nommait Chicago Code et avait comme star Jason Clarke. Identique dans le fond et presque dans la forme au personnage de Jason Beghe dans Chicago PD, la série avait été à terme victime de sa différence. Le public aime le formatage et le surprendre d’emblée n’est pas toujours la solution la plus probante.

Chicago PD_S1_NBC poster

Chicago PD se retrouve à la croisée des chemins, avançant sur des œufs et prenant un malin plaisir à les briser au passage. Dotée d’un fond noir au possible et d’un casting fort, la série ne cherche pas à trop prendre dans le sens du poil. Les grandes lignes qui se dessinent sur les conflits à venir dans l’unité sont prévisibles pour certaines, mais cela n’enlève rien au plaisir de la découverte. Porté par un Jason Beghe pourri jusqu’à l’os et border line en diable, mais pourtant humain pour « sa famille », Chicago PD est de la trempe de ces shows qui après un démarrage plus que prometteur donnent envie d’investir sur eux pour le futur. Attendons de voir la suite du coup. Une très bonne surprise.

No Comments

Leave a Reply