TV

[Tv] Agents of Shield- Joss Wheddon – Critique du pilote

Le retour de Joss Wheddon sur le petit écran était attendu par beaucoup. La série Agent Of Shield aussi, mais désormais après l’avoir vu, il faut bien se rendre à l’évidence, le pari n’est pas forcément gagné. Mais par pour les raisons trop évidentes que l’on peut croire. Commençons par le début sans spoiler : la réalisation de ce pilote est le gros point faible de l’ensemble. En comparaison des standards de réalisations en cours dans le domaine des séries Tv aujourd’hui, ce pilote est au mieux moyen. Le budget est là, mais il y a quelque chose qui cloche. Pris à son propre piège : celui du format du petit écran, la série à des ambitions qu’elle ne peut forcément assumer. C’est un début vient ensuite le point qui sera le plus difficile à prendre pour le grand public. Une vraie sorte de pile ou face en quelque sorte. Quand une série comme « Arrow » vulgarise à merveille son univers et parle au grand public aussi bien celui connaissant la mythologie que ceux qui ne la connaissent pas, « Agent of Shield » prend le chemin totalement inverse. Wheddon place la série dans un contexte évolutif ultra dépendant de l’univers Marvel. Cela implique que les spectateurs connaissent déjà les films sur le bout des doigts ainsi que l’univers Marvel au sens large pour mieux apprécier les clins d’oeils ou sous-entendu parfois « très évident » qui sont faits devant ses yeux.

Et c’est pour moi dans ce choix de cibler avant tous les grands fans plus  que les néophytes que la série se tire une  balle dans le pied. L’écriture de Wheddon n’est pas en reste et l’humour bien senti fait son apparition de temps à autre, c’est quand vient le moment des révélations que l’on connaît une petite déception. Axant énormément de choses sur l’agent Coulson, le scénario oriente le spectateur vers une éventualité pas illogique et prévisible sur le devenir ou la réalité des faits entourant l’agent…le néophyte n’y pensera pas et le fan ne verra que cela. Il n’y a pas d’entre-deux, de zones de doutes permises et c’est ce manque de nuances qui peut s’avérer ennuyeux sur le long terme. Puis vient le problème de l’interconnexion. De cette dernière peut parfois naître une certaine forme de frustration, tout comme quand une partie du mystère se dévoile autour de la genèse du super héros de la semaine. Mélanger l’univers d’un film avec un autre pour le simple fait de créer une connexion efficace et plausible ne marche pas toujours. Le pilote place sur la série l’ombre d’un méchant que je ne m’attendais pas à voir se raccorder avec ce show (Iron Man 3…) . De là à dire que c’est le meilleur choix, peut-être pas, mais cela reste au moins en partie raccord avec les racines du Shield et ses pères fondateurs.

Difficile de vraiment critiquer Marvel sur ce pilote du moins sur le fond, oui sur le long terme le pilote semble avoir de très grandes ambitions et vu l’univers à sa disposition, il peut avoir les moyens de les réaliser. Mais et même si ce premier épisode donne de la chair à certains personnages et principalement l’Agent Coulson, on se dit que la concurrence sera rude et que malgré tout quelques ajustements seront nécessaires en bout de courses. Le pari n’est pas forcément gagné du moins et surtout sur la réalisation qui pour ce pilote est malheureusement assez quelconque. Chose qui je le répète à la vue de l’ambition qui se cache derrière cette série et au final son potentiel (même si elle ne choisit pas la route la plus simple pour l’exprimer) est VRAIMENT dommage. Maintenant, il est évident que comme beaucoup d’autres avant elle ayant eu un pilote avec des défauts, la série à le temps de se redresser. Le casting est bon, l’écriture pleine d’humour et les connexions offertes aux scénaristes tellement énormes qu’elles offrent une vision…assez monstrueuse de l’avenir qui se dresse devant « Agent of Shield » mais il n’empêche, Monsieur Wheddon, l’écriture est votre point fort, mais la prochaine fois laissez la réalisation à d’autres. Le shield vous en remerciera.

You Might Also Like

1 Comment

Leave a Reply