TV

[Tv] Agents of Shield, d’un Extremis à l’autre…

Spoiler inside pour l’épisode…

L’avenir d’Agents of Shield serait-il enfin en train de se dessiner sous nos yeux ? C’est de façon minimale ce que l’épisode 5 laisse enfin à penser. Fini la sempiternelle question du comment du retour de Coulson à la vie, les scénaristes semblent prendre le parti de s’en foutre temporairement et d’une certaine façon tant mieux. La série prend en effet une autre direction en recentrant ses griffes sur le personnage de la hackeuse de Rising Tide et les raisons pour laquelle elle infiltre le Shield et enfin sur les éventuelles méchants de la saison 1. Comme le laissait sous entendre en sous-main le pilote de la série et contre toutes attentes, la série décide de se raccorder à la mythologie d’Iron Man 3, choix peu évident et porteur à première vue, car il s’agit du plus faible des films Marvel sortis dernièrement ( et paradoxalement son plus gros succès…). La série Agents of Shield marche donc dans les pas du film en développant les ramifications de l’organisme derrière le virus Extremis et c’est au travers de celle-ci que le show prend enfin des forces. La dame a la robe à fleurs, personnage énigmatique et émissaire de l’organisation imprègne ses apparitions d’une part de mystère et de sex-appeal assez intrigant. Meurtrière, manipulatrice et mystérieuse à ne plus quoi savoir en faire, elle est un paradoxe. Le genre de ceux qui bien que n’en étant qu’à sa première apparition se révèlent bizarrement bien mieux pensés et écrits que les personnages principaux présents depuis le début. Mais la vraie force de cet épisode est au-delà de ce personnage de mettre enfin sur la table des enjeux. Surtout en liant directement le passé de la hackeuse à celui du Shield et la recherche de ses parents dont l’histoire a été effacée par le Shield…Qui est-elle, jusqu’à quel degré son implication avec des personnages mythiques de l’univers Marvel ira ? Il est encore trop tôt pour le savoir, mais pour la première fois depuis le début de la série, il y a enfin une possibilité de futur…Dieu que ce fut long et laborieux pour en arriver là.

No Comments

Leave a Reply