Critiques de films Films français Les news

Tout le monde debout, la bonne surprise de Franck Dubosc.

Follow me

Tout le monde debout était un film que j’attendais au tournant et ce pour de mauvaises raisons. Le sujet me semblait suicidaire dans les mains de Franck Dubosc et…j’avais tort.

Tout le monde debout de Franck Dubosc était un film pour le moins casse-gueule. Faire une rom-com entre un valide manipulateur et cynique et une handicapée sans jamais tomber dans le pathos ou les mauvais choix narratifs demandait un peu de doigté. Et autant l’admettre, j’étais le 1er à me dire que Franck Dubosc allait droit dans le mur. Il faut être honnête et reconnaître en toute sincérité que j’avais tort. Pas un peu, pas beaucoup, mais énormément. Tout le monde debout est assez surprenant. Pas dans sa manière de révolutionner le genre non. Le film est assez classique, mais plus dans la façon dont il aborde son sujet avec bienveillance et assez d’humour. Franck Dubosc joue certes encore et toujours de son personnage de bellatre que l’on connaît jusqu’à plus soif, mais trouve le moyen d’y apporter un petit truc en plus. Le genre qui laisse à croire qu’effectivement, il a enfin cette envie qui serait salutaire de le ranger au placard pour passer à autre chose. Et qui lui en voudrait. Alexandra Lamy en contrepoint romantique de l’histoire trouve ici un rôle parfaitement équilibré avec les facéties de Franck Dubosc. Le duo arrivant même à donner naissance a un vrai beau duo de cinéma improbable vu la nature du récit. Mais de quoi parle Tout le monde debout en fait ? Jocelyn, homme d’affaires en pleine réussite, est un dragueur et un menteur invétéré. Lassé d’être lui-même, il se retrouve malgré lui à séduire une jeune et jolie femme en se faisant passer pour un handicapé. Jusqu’au jour où elle lui présente sa sœur elle-même handicapée…

tout le monde debout franck dubosc
Franck Dubosc réalisateur, j’avoue j’étais perplexe. Je n’ai jamais eu de rejet particulier de l’acteur, mais j’attendais ce moment où il changerait et prendrait un risque. Le voir partir dans le domaine de la réalisation en fut un. Un choix ayant plutôt bien réussi à Guillaume Canet ou Mélanie Laurent par exemple. Du coup, et même s’il ne se dirigeait pas dans le même sens, j’avais une certaine curiosité. Ce qui surprend d’emblée est la certaine forme d’humilité dont il fait preuve dans la construction de son histoire. Oui, il est l’un des deux personnages principaux et l’on aurait pu s’attendre à ce qu’il se valorise à outrance. La vérité est qu’il utilise bien souvent sa présence dans les scènes… pour servir ses camarades de jeu. Double casquette de réalisateur et d’acteur, le genre de jeu d’acrobate qui pousse à perdre la tête… et pourtant. La magie opère. Respectant les règles de la comédie romantique, Franck Dubosc déroule son récit de façon cadré et précise. Ne négligeant pas le moindre détail, les seconds rôles ou caméos sont bien là et servent l’histoire tout autant que le rire et l’émotion. Et ce qui est la cerise sur le gâteau de ce récit est que Tout le monde debout n’est jamais une de ses comédies FR agressives dans l’humour. Le genre de celles pensant que l’on peut rire de tout à tout prix pour le bien de la vanne. Dans le cadre d’une histoire reposant sur le handicap de son héroïne cela aurait pu occasionner de belles sorties de routes. Dans la très grande majorité, Franck Dubosc les évite quasi toutes. Offrant à ses personnages l’espace vital nécessaire pour faire vivre l’histoire sans que l’on soit parasité par quoi que ce soit. Et franchement quel pied.

tout le monde debout franck dubosc

Non, Tout le monde debout ne changera pas la face du 7e art français. À vrai dire, il n’en a jamais eu l’intention, mais pour un 1er pas dans le domaine de la réalisation, le résultat est attachant. Et j’appuie bien sur ce mot vu que vu l’état de la comédie FR de nos jours, on était en droit à s’attendre à autre chose. Le succès du film d’une certaine manière est assez rassurant montrant que si l’on fait l’effort d’une autre approche plus fine, le public répond tout autant en nombre. Franck Dubosc n’est pas le seul à officier dans ce genre de la comédie FR de qualité, mais ceux qui le font ont plus de bagages que lui dans le domaine. Et plus de succès. Il est donc intéressant de voir que dès sa première tentative et en se lançant sur un sujet pas des plus simples, il réussit son coup. À la fois comédie romantique, comédie douce-amère et tout simplement dramédie en bout de course, Tout le monde debout est avant tout un joli petit film qui réussit où d’autres échouent en se vautrant dans la facilité la plus crasse. Un potentiel beau point de démarrage pour une seconde carrière s’offrant à Franck Dubosc. Le 7e art est plein de surprises.

Pour me suivre ou me contacter...
Follow me

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.