Les news

The Rythm Section, Blake Lively la joue Atomic Blonde…

The Rythm Section va t-il être l’occasion pour Blake Lively de s’éloigner de son image trop propre. Voir même de marcher dans les pas d’Atomic Blonde?

The Rhythm Section avec Blake Lively est-il la réponse féminine des studios au film « American Assassin » ? On peut se poser la question en lisant le pitch de départ. Blake Lively y incarnera Stephanie Patrick, une femme qui après avoir perdu sa famille dans un accident d’avion découvre que ce dernier n’était pas si accidentel que cela. Pris d’une colère noire, elle s’immerge dans le monde de l’espionnage et endosse l’identité d’une tueuse pour traquer ceux coupable de la mort de ses proches. Sur le papier la chose peut sembler classique (et c’est le cas). Inspiré des romans de Mark Burnell dont la série sur l’héroine Stephanie Patrick compte pour l’instant 4 livres, The Rhythm Section est produit par « Paramount, Global Road, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli. Cette dernière voyant d’ailleurs ce projet comme un complément pour le moins intéressant à James Bond. Montrant que le célèbre espion peut avoir aussi des alter ego féminins sans le moindre mal. Le film est réalisé par Reed Morano (The Handmaid’s Tale) et comprend aussi dans un rôle encore flou… Jude Law. D’ici à ce qu’il soit le méchant de the rythm section, il n’y a qu’un pas.

The rythm section blake lively

Atomic Blonde avait montré qu’entre les mains d’un bon réalisateur et avec un scénario solide, l’idée de l’espionne badass fonctionnait à merveille. En prenant comme pour American Assassin un acteur à contre-emploi, Paramount prend un risque. Le résultat sur American Assassin avec Dylan O’brien avait été pour le moins bizarre. En sera-t-il autrement pour The Rhytm Section ? C’est tout le mal que l’on souhaite à Blake Lively qui sur un coup de chance (enfin dès qu’elle sera remise de l’accident qu’elle vient d’avoir sur le tournage…) pourrait trouver avec ce film et la franchise qui en découle un outsider de choix. Un peu comme Keanu Reeves avec John Wick. Il y a de la place pour tout le monde que ce soit avec des héros féminins ou masculins. Encore faut-il qu’Hollywood se décide enfin à reprendre des risques et à tenir ses engagements ensuite. Là, c’est une autre histoire.

via

No Comments

Leave a Reply