Les news

The Keeping Hours, Lee pace face au fantôme de son fils…

[podcast_subscribe id="31141"]

The Keeping Hours propulse Lee Pace dans un drama familial où le fantôme de son fils le traque refusant de le laisser faire son deuil. Je suis curieux…

The Keeping Hours avec Lee Pace est l’un de ces petits films d’horreur qui envahissent le marché de la VOD. Est-ce que cela signifie d’emblée que la chose est tout sauf de qualité ? La vérité est qu’en regardant cette vidéo, j’ai presque envie de dire non. Le doute m’habite. The Keeping Hours se construit sur un postulat assez classique : des parents tentent de survivre à la mort de leur enfant. Le hic est que quelque temps plus tard l’enfant ou du moins son fantôme apparaît à nouveau dans l’enceinte de la maison. Poussant le couple à retomber dans une sorte de course contre la folie. Vont-ils sombrer encore plus loin dans la déprime et ne jamais faire leur deuil ? La situation comme vous vous en doutez ne va pas être aussi simple vu que l’enfant visiblement n’ai pas revenu tout seule.

Lee Pace dans un film d’horreur, j’ai envie de dire pourquoi pas ? La vraie petite différence pour The Keeping Hours est qu’en gardant un vrai pied plus dans le drama que l’horreur pure, cela pourrait permettre a Lee Pace de s’en donner à cœur joie. Acteur brillant capable de se jeter aussi bien dans l’humour que l’action ou le drama, il est le genre de caméléon idéal pour donner au récit la force dont il a besoin. En attendant que le film soit distribué chez nous d’une manière ou d’une autre, voici la bande-annonce de The Keeping Hours. Maintenant la seule question que l’on peut se poser concernant ce film est de savoir s’il réussira à tirer son épingle du jeu, ou s’il risque de s’effondrer en route et disparaître comme tant d’autres dans la masse des films d’horreur ou fantastique que l’on trouve trop souvent en VOD. Wait and see…

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.