Les news Trailers

The Greatest Showman, relecture de la vie de P.T Barnum

The Greatest Showman à t-il l’intention d’être un biopic fidèle? J’ai bien l’impression que non. Le prochain Hugh Jackman oubliera toutes les zones d’ombres du personnage au profit du spectacle.

The Greatest Showman est un film qui au travers de sa simple bande-annonce semble magnifique, mais un peu plus compliqué si l’on se met à creuser dans l’histoire du personnage. Mais prenons les choses dans l’ordre, de quoi parle le film : L’histoire de P.T Barnum, un visionnaire parti de rien pour créer un spectacle devenu un phénomène planétaire. Bien entendu ce pitch est à tremper dans la sauce du grand Dieu Hollywood, celle qui transforme en usine à rêves n’importe quel histoire. Après tout, on connaît la recette et cela fait des années que l’on en accepte la donne. Je ne dis pas du coup que ce The Greatest Showman ne sera pas bien, j’ai même plus qu’envie de le voir (l’angle musical de la chose n’étant pas pour me déplaire) mais difficile de constater et ne pas mentionner que le film semble oublier tout ce qui a plus ou moins entaché l’aura de P.T Barnum, personnage n’hésitant pas à jouer sur les apparences et les scandales pour booster les ventes ou la publicité de son show et entreprise.

the greatest showman hugh jackman

Le duo improbable de l’année.

Une attitude laissant sûrement présager d’un personnage bien moins reluisant que ce que semble offrir Hugh Jackman dans ce film. Mais là encore, il ne faut pas être naif, c’est Hollywood et The Greatest Showman au travers de son casting n’est là que pour vendre du rêve. Et j’ai comme l’impression que cela fonctionnera plutôt bien malgré tout. Et j’entends par là que le film fera je n’en doute pas une seule seconde l’impasse sur les sketchs plus ou moins racistes qu’avait mise en place P.T Barnum montrant la supériorité de l’homme blanc sur les noirs via des comédiens en blackface parlant comme des sauvages. Une attitude trouble que Barnum gomma plus tard dans sa vie en passant dans le monde de la politique et en s’érigeant comme un défenseur du droit des esclaves. Vrai revirement ou changement de fusil d’épaule calculé en sentant le vent tourner. Il ne faut pas oublier que P.T Barnum vécu pendant une période où le racisme et l’esclavage des noirs étaient une chose commune. Je n’ai pas de doutes sur le fait que le film oubliera tout cela pour se concentrer sur un seul aspect : le père de famille luttant pour l’avenir des siens et de son entreprise. C’est ce que vend cette bande-annonce assez efficacement, en oubliant une fois de plus les zones d’ombres. Hollywood…

 

No Comments

Leave a Reply