Les news TV

The Gifted : les X-Men envahissent le petit écran.

The Gifted prend le pari un peu fou d’étendre l’univers X-Men mise en place dans le film Logan. Un monde où les X-Men sont « morts » et le gouvernement traque les mutants de plus en plus violemment, qu’il s’agisse d’adultes ou d’enfants…

The Gifted est une série un peu particulière dans l’univers de la TV. Elle représente la petite concurrente directe de Marvel sur son propre terrain. Lequel ? Celui consistant à étendre une franchise cinéma sur le domaine de la télévision. Un exercice simple en apparence, mais qui pour Marvel chez Disney par exemple a été pour l’instant un échec malgré la bonne volonté. En effet au-delà de quelques crossovers très mécaniques dans Agents of Shield et d’utilisation de la mythologie globale dans les séries Netflix, cela tourne vite en rond ou brasse du vent. Est-ce que The Gifted commet la même erreur ? Non, l’avantage de la série de la Fox est qu’elle n’a qu’une seule franchise sur laquelle se concentrer. En l’occurrence ici, l’univers des X-men. Et la bonne nouvelle pour ceux qui auront été attentifs à tout ce que disait et mettait sur la table Logan est que la série décide de se connecter directement à ces événements. Pas de loin, non, nous sommes en parallèle de Logan dans le même univers, la fuite vers le Mexique, la disparition des X-men, le gouvernement qui se radicalise… La fox évite l’erreur de cloisonner les deux univers sous prétexte du format Tv. Et c’est le premier bon choix de The Gifted.

L’autre tient dans la thématique qu’il aborde. Certes pas toujours original, mais l’axe pris par la série en se recentrant sur cette famille en fuite, revient aux bases de ce qu’était les X-Men sur le papier à l’origine. Un terrain parfait pour les scénaristes pour étudier les maux de la société et les rendre encore plus visible bien que cacher sous les habits de la sf ou du fantastique. The Gifted au travers de son pilote réalisé par Bryan Singer et produit par Simon Kinberg (qui assure ainsi la continuité avec l’univers cinéma) ne cherche pas à révolutionner la roue, mais réussit sur quasiment tous les tableaux à mettre en place une histoire solide et surtout offrir aux spectateurs des personnages intéressants. Le dilemme que traverse la famille est assez fort. Que faire et jusqu’où allez pour protéger ses enfants quand on découvre qu’ils sont des mutants et que le gouvernement qui vous emploie est prêt à tout pour les capturer et les faire disparaître. Ceux ayant vu Logan ne seront pas dépaysés avec The Gifted, dans le fond (Logan en moins…) les enjeux sont les mêmes « fuir vers la frontière » et survivre à tous les obstacles qui se dressent en chemin. La série prend le parti de ne pas abrutir le spectateur sous un flot de références pénibles à l’univers X-men. Tout est là par touches discrètes et c’est suffisant. On pourra dire qu’en effet au-delà de cette fuite de la famille et de l’acceptation par les parents du statut de mutants de leurs enfants, il est encore difficile de trouver la ligne rouge de la saison (le grand méchant et les liens profonds potentiels avec des événements passés ou à venir dans les nouveaux films…). Mais si l’on se souvient des films justement, il est déjà quand même possible de voir dans The Gifted se dessiner ne serait-ce que pour le petit-frère un futur sombre de par l’ultra puissance incontrôlé de son pouvoir.

The Gifted avec ce pilote et en prenant le choix judicieux de se focaliser sur l’aspect humain, social et ensuite mythologique de la saga crée un environnement cohérent avec la saga cinéma. Les deux se complétant à merveille pour former un tout dont on a envie de connaître les contours et surtout la suite de l’histoire. Prenant l’essence de ce que voulait faire Marvel sur Netflix ou ABC sans jamais y arriver par fautes de temps et d’accords entre deux chefs de divisions… La fox réussit pleinement et sans bruit un démarrage des plus agréable avec The Gifted. Les possibilités qui s’offrent à eux désormais pour la suite de la saison sont assez énormes. Il ne reste qu’à prier pour que tout le bien que l’on à ressenti dans ce pilote ne vole pas en éclats au travers d’une première saison finissant par se perdre en route dans les méandres de cette nouvelle mythologie qu’elle tente de nous présenter. Un très bon démarrage quoi qu’il en soit. Prions pour que The Gifted ne perde rien de sa splendeur par la suite.

No Comments

Leave a Reply