Les news TV

The Exorcist, retour sur le pilote Tv…

the-exorcist

L’exorciste rentre dans cette catégorie des films dont on se dit qu’ils sont parfaits et qu’il semble improbable de vouloir y toucher. De plus quand on repense à Damien version TV l’année dernière, cela nous conforte encore plus dans l’idée. Les premières images de la série ne donnaient pas forcément envie, puis la seconde bande-annonce changea un peu la donne. Et la vérité à ma grande surprise est que ce pilote de L’exorciste n’est pas si mauvais que cela. Prenant le parti de ne garder que le cœur de ce qu’était le film, à savoir la personnalité de ces prêtres exorcistes, la série brode sur un schéma similaire en l’adaptant de nos jours. Le cœur reste donc identique et le résultat surprend assez agréablement. Là où Damien sombrait dans la caricature et l’absence d’idées nouvelles pour créer la peur chez le spectateur, L’exorciste prend le parti de se construire sur la durée. La montée de la pression est crescendo et se niche dans les habits d’un drame humain et familial. L’horreur que l’on connaît n’apparaissant au final que par touches diffuses dans l’histoire. Et c’est ce choix assez judicieux de la retenue qui donne à ce pilote une saveur si particulière.

Mais l’histoire aussi classique soit-elle n’aurait pas réussi à prendre forme sans un bon casting. Le pilote prend un temps fou pour faire exister chacun des personnages, que ce soit le duo de prêtre ou les membres de la famille victime d’un démon… Tout le monde est à la même enseigne et quand on regarde le pilote dans la longueur, on est assez agréablement surpris de voir que la chose fonctionne. Sens du rythme, de l’échelonnement du malaise et j’en passe, L’exorciste n’est pas parfait, c’est une réalité, mais loin d’être la catastrophe que je pensais, il réussit à sortir de l’ombre de son aînée. Chose qui à première vue avait des allures de mission totalement impossible. Maintenant reste à voir la direction que la série va décider de prendre, si elle se décide à rester sur une seule trame narrative continue (le démon harcelant le vieux prêtre et la famille), il y a de la matière pour faire quelque chose d’intéressant. Si elle part dans le choix plus facile du démon de la semaine, il risque rapidement d’y avoir un léger souci sur la longueur en termes d’innovation. L’exorciste réussit un démarrage des plus intrigants, là où je pensais le voir exploser en vol. Une agréable surprise à confirmer.

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply