Critiques de films Films américains

The Duff- Critique du film

the-duff2

On ne sait jamais forcément à quoi s’attendre quand on regarde un teen-movie. Les codes autour de ce genre de film sont assez évidents et clichés et l’on en a vite fait le tour. Du coup, la surprise n’en est que plus sympathique quand on découvre que même si l’originalité n’est pas de mise une seconde, The Duff n’est pas une catastrophe. C’est un peu l’histoire de Pretty Woman au lycée. Sauf qu’ici, il n’est pas question de prostitués, mais juste d’une fille désignée par la vindicte populaire, comme la fille moche qui n’est là que dans le but de rendre celle qui l’entoure…encore plus belle. La découverte de ce statut peu flatteur pousse l’héroïne à retourner la situation en sa faveur et sur la route de ce changement de personnalité à finir par s’assumer pour ce qu’elle est et accessoirement trouver l’amour. Oui, The Duff rentre dans la catégorie de ces films que l’on a déjà vu 100 fois et dont on connaît le scénario et la fin avant même le cap des 20 ères minutes. Cela ne l’empêche pas pour autant d’être assez sympathique. Surtout grâce à son duo d’acteurs : Mae Whitman et Robbie Amell ( Flash). L’alchimie qui se met en place entre les deux fonctionne bien mieux que je ne le pensais et donne à The Duff un supplément d’âme sympathique.

 the-duff

The Duff mélange relativement bien l’aspect social et la comédie romantique. Les teens-movie US s’inspirant toujours de l’écosystème très particulier qu’est le lycée, nous retrouvons ici tous les travers présents dans ce petit monde. Le tout démultiplié par la puissance des réseaux sociaux, nouveau moyen de contagion de la médisance adolescente. Mais au milieu de tout cela, c’est bien le duo Mae Whitman et Robbie Amell qui portent le film. Alors que l’on était habitué a voir le premier dans un rôle de gros dur dans Flash, son potentiel comique trouve ici un écrin parfait et du répondant dans la personne de Mae Whitman. Est-ce que la romance entre les deux est un mystère dans les premières minutes du film ? Pas du tout, mais le scénario s’évertue pourtant à rendre l’ensemble suffisamment dynamique et plaisant pour faire oublier les petits aléas de ce genre…Oui, je sais, je suis très tolérant. Dans le fond, The Duff tient plus du téléfilm que du film et cela se ressent du début à la fin, mais si l’on prend la chose sous l’angle du divertissement classique, cette petite production remplit plutôt bien son devoir. Romance et comédie au paradis du teenager américain. Dit comme cela, la chose n’a rien de sexy et pourtant cela fonctionne. Le cinéma et ses tours de magie…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply