Les news

Terminator 6, James Cameron revient pour sauver la saga…

Terminator 6 est le nouveau cheval de bataille de James Cameron, après le désastre des derniers volets, il reprend les choses en mains. Le tout réalisé par Tim Miller ( Deadpool). Bonne ou mauvaise idée?

Après un Terminator 3 sous estimé, un 4 désastreux et un 5e sous forme d’escroquerie validé par James Cameron lui-même, on peut se demander s’il faut encore faire sincèrement confiance à cet homme. Oui, tout ce barratin n’était que pour rendre service à son pote Arnold et aider à relancer sa carrière… Certes, mais vu la qualité du film, il aurait peut-être fallu réfléchir à deux fois avant de se lancer. Ce qui nous mène au final vers la question simple qui englobe ce nouveau volet produit et supervisé par James Cameron et réalisé par Tim Miller (Deadpool), « est-ce qu’il y a encore un mince espoir dans cette saga ? » James Cameron semble y croire et dans le fond on aimerait aussi, mais n’est-il pas venu le temps de passer à autre chose ? Visiblement non vu qu’au-delà de la participation obligatoire d’Arnold Schwarzenegger, c’est aujourd’hui Linda Hamilton qui revient dans le film. Chose importante, ce Terminator 6 sera la suite du 2 faisant donc comme si les épisodes 3/4/5 n’existaient pas. Choix radical, mais dans le cas des deux derniers pourquoi pas… Mais ce sera aussi et surtout a priori le lancement d’une nouvelle trilogie. Pour rappel, Terminator : Genisys devait suivre la même direction donc inutile de vraiment encore trop s’emballer…

Inutile de se dire que le succès cataclysmique de Gal Gadot au box-office dans Wonder Woman est la source des déclarations suivantes de James Cameron sur le retour de Linda Hamilton : « As meaningful as she was to gender and action stars everywhere back then, it’s going to make a huge statement to have that seasoned warrior that she’s become return… There are 50-year-old, 60-year-old guys out there killing bad guys, but there isn’t an example of that for women. » Et d’une certaine manière, il n’a pas tout à fait tort, mais aussi badass que soit le personnage mythique de Sarah Connor, elle ne sera rien si comme pour les derniers volets le scénario ne tient pas la route. Et c’est au travers d’une des idées de casting que l’un des mystères de ce Terminator 6 pointe le bout de son nez. Ce film devant agir comme un passage de flambeau pour continuer la saga, l’un des leads sera une jeune femme de 18/20 ans. James Cameron revient sur le sujet dans ce paragraphe : « We’re starting a search for an 18-something woman to be the new centerpiece of the new story, » Cameron said. « We still fold time. We will have characters from the future and the present. There will be mostly new characters but we’ll have Arnold and Linda’s characters to anchor it. » Chose amusante pour l’instant : John Connor semble absent du tableau…

Mais le fait d’avoir Linda Hamilton de présente face à une jeune héroïne d’une vingtaine d’années laisse planer un léger doute sur la teneur potentielle du rôle. D’ici à ce que James Cameron et ses équipes nous jouent la carte d’une Sarah Connor jeune et d’une vieille Sarah Connor se protégeant elle-même, il n’y a qu’un pas. Le genre de ceux que les paradoxes temporels et partie d’échec ou de massacres sur différentes époques ne vont pas arrêter. Pour l’instant l’idée de cette nouvelle trilogie se range du côté de la non-hype dans mon cas, mais je croise quand même les doigts pour que James Cameron et Tim Miller arrivent à faire un exploit, celui de me faire dire que j’avais tort de ne pas croire dans le projet. Mais j’avoue qu’après l’avalanche de bobards de James Cameron concernant Terminator : Genisys, il devient difficile d’afficher autre chose qu’une indifférence polie face à ce projet. Wait and see…

No Comments

Leave a Reply