Critiques de films

Taken, une saison 2 en forme de soft-reboot complet.

Taken était une bonne surprise dans sa 1re saison, la question était de savoir si la saison 2 allait tenir le rythme. La réponse est un peu inattendue…
Taken au cinéma était une série B classique mais efficace, suivi de deux films pour le moins inodore. Un succès d’estime parfait avant de disparaître dans l’oubli suite à l’envie de son acteur principal de passer à autre chose. Résultat voici que la franchise passe la porte du monde de la tv. J’avoue que sur le coup, j’étais dubitatif. Totalement même. La série « le transporteur » n’étant pas une réussite, je pensais que Taken suivrait la même voie et j’avais tort. Sans révolutionner le domaine, la saison 1 montrait une envie de s’éloigner du côté artificiel des deux derniers films. Une saison entière permettant à la mythologie autour de Taken de prendre une nouvelle direction. Et le résultat était pour le moins agréable. Culminant sur un cliffhanger de bonne facture en fin de saison 1. On en venait donc logiquement à se poser la seule et unique question possible « comment est-ce que la série allait pouvoir rebondir après cela ? ». Très simplement au travers d’un soft reboot. On doit bien reconnaître que le choix est pour le moins radical et surprenant sur le coup. Suivant son retour « chaotique » vers les Etats-Unis, l’univers de Bryan Mills subit un véritable changement. Ou un tremblement de terre à vrai dire. D’une équipe énorme, la série se recentre sur une team de 4 personnes. Le choix est radical, certes mais dans le fond ce n’est pas une mauvaise chose. La saison 1 de Taken avait beaucoup trop de personnages et dans le fond peu avaient une réelle utilité. Le recentrage s’avère bénéfique.
Taken-saison-2-reboot
La chose qui reste par contre identique d’une saison à l’autre de Taken est le scénario. Oui, si l’on se laisse aller à ne pas trop réfléchir cela passe toujours aussi bien. Mais, il est encore difficile dans ce premier épisode de la saison 2 de nier que les facilités que prend la série sont toutes plus dramatiquement énormes les unes que les autres. Est-ce que la suite de la série prendra le temps d’en clôturer certaines ? Il est encore trop tôt pour le dire et le constat que l’on voit après ce retour aux affaires est que Taken malgré le lifting ne change pas beaucoup. Bryan Mills reste le centre de l’attention, chose logique, mais au-delà du côté Strike Team qui s’annonce pour la saison, on ne voit pas forcément où cela va aller. La saison 1 avait l’avantage d’avoir un héros avec une vraie ligne directrice « venger la mort de sa sœur ». Maintenant que ce dossier est derrière lui, une certaine monotonie risque de s’installer vu que la saison 2 de Taken semble se diriger vers quelque chose de plus convenu. Est-ce que la raison de ce changement est monétaire ou l’envie des producteurs de ménager les diffuseurs dans le sens du poil ? Bonne question, mais le constat est sans appel, Taken saison 2 semble décider à prendre le chemin de la prise de risque minime. Après une saison 1 sympathique, croisons les doigts pour que ce désir de rentrer dans le rang ne signe pas à court terme la fin de la série. Wait and see…

No Comments

Leave a Reply