Browsing Tag

sony

Critiques de films Films américains Les news

Spiderman Homecoming, nouveau reboot propre et carré.

Je sais qu’il est de bon ton de cracher sur tout film de Spiderman qui n’aurait pas été fait pas Sam Raimi, mais ce ne sera pas le cas ici. D’ailleurs autant être honnête, les comparaisons entre les deux films sont inutiles ou de mauvaise foi, tant ce Spiderman Homecoming n’a rien à voir avec ce qui a été fait avant. Appliquant des recettes prises aussi bien chez Marvel avec son MCU que dans le monde des comics qui s’auto reboot tous les 2 ans, ce nouveau Spiderman adopte un point de vue différent, celui de présenter un vrai ado, oui Spiderman Homecoming est un teen movie. Dans la bouche de certains, la chose a des relans d’insultes à l’intelligence mais ici cela sonne plutôt comme du fun aux kilomètres. Oui, ce film hybride de Sony et Marvel est diablement fun, rythmé et reboot avec talent le personnage de Peter Parker en lui rendant la légèreté qui lui manquait dans les précédents films. Chaque film avait ses qualités et ses défauts dans la vision de Peter Parker, mais en cherchant à viser volontairement plus adulte, les films de Raimi ou de Webb en finissait par devenir hermétique à un certain pan entier de ce qui faisait l’ADN du personnage. Oui, ce Spiderman Homecoming édulcore l’histoire de Peter Parker et la mixe plutôt habilement avec le MCU, même si les raisons animant l’équipe de Michael Keaton et la présence de Robert Downey Jr paraitront artificielles, elles n’enlèvent en rien au film sa force et la sympathie contagieuse qui s’en dégage tout du long. Oui, parfois cela fait un bien fou de voir un personnage de comics qui soit léger. Et Tom Holland apporte au rôle une énergie folle.

Spiderman dans le fond n’est rien d’autre que l’équivalent d’un Barry Allen/ Flash chez DC. Deux personnages qui cherchent leur place sans jamais se départir d’un humour et d’une naïveté parfois confondante. La mise en place de l’univers de Spiderman est au final moins anecdotique qu’on ne le pense. Marvel et Sony positionnant assez habilement aux 4 coins du Queens des menaces en devenir tout comme des alliés de poids dont on ne soupçonne pas la présence à la première écoute. Mais la vraie réussite capitale de ce SpiderMan Homecoming tient dans le casting de Tom Holland. John Watts voulait avec ce film se rapprocher d’un Ferris Bueller chez Marvel, sans la présence de Holland dans le rôle-titre et tout ce qu’il y apporte cela aurait été un échec cuisant. Retrouvant l’énergie ou la candeur du personnage de ce film culte, Tom Holland donne vie à un Spiderman plus frais et touchant. Plus que de les comparer sans arrêt, il faut voir par exemple le film Spiderman 2 de raimi et ce Spiderman Homecoming de John Watts comme une continuité. Raimi donnant vie dans ce film en particulier a un Peter Parker plus accompli dans son rôle de héros, Watts le prend vraiment à son point zéro. Mais c’est bien vers cela que se dirige le héros. Spiderman Homecoming a-t-il des faux airs de préquel à placer avant l’œuvre de Raimi ? Si l’on enlève le 3e film, la continuité pourrait presque passer.

Marvel et Sony ne cherchent jamais vraiment à réécrire la roue d’où dans le fond l’apparente simplicité de l’intrigue. Nous ne sommes ici que pour voir (à nouveau) la naissance d’un héros. Le tout sous l’aile protectrice d’un Tony Stark dont chacune des apparitions vaut de l’or (au sens propre comme figuré) d’après le comptable de Marvel. Mais tout cela en bout de course contribue à offrir une vision différente et assez fraîche du mythe et c’est ce que l’on était venu pour voir. L’ombre dirigiste de Marvel se fait sentir et aide Sony à ne pas reproduire le bourbier des deux derniers films. Il y a de bonnes idées qui se profilent à l’horizon et l’on espère qu’après cette mise en bouche classique mais vraiment très agréable, Sony saura faire en sorte de continuer à pérenniser l’univers Marvel Bis qui est le leur. C’est ici que réside la plus grande inconnue. Spiderman Homecoming est un produit calibré et pleins d’énergie dans la lignée des Gardiens de la Galaxie, le genre qui amène un vent de fraicheur en sortant des codes trop strictes d’antan. Cela paye sur un film d’intro, mais il faudra que l’ambition et la vision sur le long terme prédomine pour le 2e et 3e volet qui attendent au coin de la rue. Si Sony réussit à dupliquer à sa sauce la formule magique et à lui donner une ambiance propre alors ce Spiderman Homecoming n’aura pas été un charmant accident de parcours. Mais bel et bien le début d’une longue et passionnante aventure. Aussi bien pour Tom Holland que pour le spectateur. Une très bonne surprise.

 

Critiques de films

Affiche alternative pour Spiderman Homecoming

Spiderman Homecoming n’est pas encore sorti que le film faisait déjà parler de lui via son set d’affiches promo pour le moins raté. Et quand je dis cela, je suis encore très gentil. Du coup, Internet arriva à la rescousse et depuis ce moment une tonne d’artistes du net se sont mis en tête de créer des affiches pour rattraper le coup. Parfois en surpassant l’original. Est-ce que ce petit raté marketing empêchera les spectateurs d’aller voir le film ou bien même ce premier opus de cartonner ? Franchement j’en doute et tant mieux d’une certaine manière. J’aime bien le personnage et j’aime bien Tom Holland, même si dans le fond je reste certain que l’union passagère entre Marvel et Sony autour de ce personnage ne finira pas par déboucher sur quelque chose de si incroyable que cela. Du moins tant qu’Amy Pascal sera toujours dans les parages…

source

Les news Trailers

Spiderman Homecoming dévoile un dernier trailer.

Spiderman Homecoming s’illustre avec un nouveau trailer. Le moins que l’on puisse dire est que la tonalité d’ensemble de ce trailer est nettement plus raccord avec le personnage et le côté sympathique qui s’en dégage d’une certaine manière. Maintenant, le seul mystère qui reste en place est de savoir si Sony ne va pas trop saloper l’ensemble malgré la présence de Marvel dans l’ombre. Spiderman et Sony, c’est une relation ayant donné autant de bonnes choses que de mauvaises choses (hmmm Spiderman 3… ou les deux derniers reboots…). Mais le casting de Tom Holland qui pour une fois colle vraiment au personnage de Peter Parker me donne envie d’y croire a ce Spiderman Homecoming. La chose finissant de me convaincre comme beaucoup d’autres personnes j’imagine est tout simplement la présence de Robert Downey Jr. Alors histoire de vous convertir aussi, voici la nouvelle bande-annonce de Spiderman Homecoming. Dans l’ensemble, c’est oui en ce qui me concerne.

Après ses spectaculaires débuts dans Captain America : Civil War, le jeune Peter Parker découvre peu à peu sa nouvelle identité, celle de Spider-Man, le super-héros lanceur de toile. Galvanisé par son expérience avec les Avengers, Peter rentre chez lui auprès de sa tante May, sous l’œil attentif de son nouveau mentor, Tony Stark. Il s’efforce de reprendre sa vie d’avant, mais au fond de lui, Peter rêve de se prouver qu’il est plus que le sympathique super héros du quartier. L’apparition d’un nouvel ennemi, le Vautour, va mettre en danger tout ce qui compte pour lui…

Les news Trailers

Le monde secret des Emojis, l’énigme cinéma de 2017.

Le monde secret des Emojis, le film dont je ne comprends toujours pas l’existence. Pourtant dieu sait que j’en ai vu des films avec des concepts pour le moins foireux, mais s’il y en a bien un que je n’attendais pas c’était, celui de voir Le monde secret des Emojis prendre vie sous mes yeux. Le monde secret des Emojis, qui a eu cette idée en carton. Allez il faut bien être honnête, Boss Baby était une abomination pour moi et le film a fait un carton sans nom en salles. Donc, je n’exclus pas le fait qu’il en soit de même avec Le monde secret des Emojis, mais il suffit pourtant de regarder cette bande-annonce pour comprendre ma perplexité. Il n’y a rien de drôle. Et je dis bien strictement rien de drôle dans ce trailer. Je dois être tout simplement trop vieux. Loin de ce genre de films et du coup, il ricoche sur moi. Voici donc Le monde secret des Emojis, pour que vous puissiez vous faire votre avis. Moi j’abandonne.

L’histoire du Monde secret des émojis prend place dans l’univers secret des smartphones. Dans l’application Messages, Textopolis est une ville animée où vivent les émoticônes, qui espèrent toutes être sélectionnées par le propriétaire du téléphone. Et si toutes ont une seule expression faciale, ce n’est pas le cas pour Gene, une émoticône exubérante. Décidée à devenir comme les autres, Gene cherche de l’aide auprès de Hi-5 et Jailbreak. Tous les trois vont vivre une folle aventure pour retrouver le Code qui rendra sa normalité à Gene. Mais un grand danger menace le téléphone et le sort de toutes les émoticônes va se retrouver entre leurs mains.

Les news

Le prochain Men in Black…sera une femme…

Le premier Men In Black était drôle, le second un peu moins et le 3e terriblement paresseux. Pourtant, dans les trois cas, ces films furent des succès…avant que la franchise passe au point mort. Sony désireuse de remettre la saga sur les rails du succès à mis en chantier un 4e film. Et l’annonce de la bouche de la productrice du film montre que tout comme pour la saga Ghostbusters, la gente féminine va prendre du galon. Une femme men in black sera en effet au centre de l’histoire à égalité avec les autres héros mythiques. Tout est encore très obscur vu que la production en est a ses balbutiements, mais il faudra garder un oeil sur ce que Sony va faire. Pour rappel l’idée était et est toujours d’ailleurs… de croiser la saga Men In Black avec celle de 21 Jump Street. Le yolo est absolu je vous dit… Wait and see. En attendant que ce soit pour Ghostbusters et Men In Black, la nouvelle garde sera féminine. Si le scénario est bon, cela offira un peu d’air frais a des sagas qui n’en pouvait plus de respirer la poussière dans un coin…

 

 

Critiques de films

Retour sur les jeux Sony PS4 de la PGW

Lors de sa conférence parisienne pour la Paris Games Week Sony a fait des presentations des gros titres à venir autour de son line-up. Il y a du bon et du moins bon, enfin des trucs qui me laissent plus froid. J’avoue que dans toutes ces productions Sony, HORIZON et Detroit ( même s’il s’agit d’un jeu Quantic Dream…) m’intriguent particulièrement. Mais avec les images qui suivent, je pense que vous allez avoir de quoi vous faire une idée sur ce qui vous attend sur la ps4 de Sony.











 

Les news

Uncharted 4, le cinéma dans le coeur d’une ps4

Le dernier trailer pour uncharted 4 a fait son apparition pendant la nuit lors de la conférence Sony de l E3. Depuis le début, je suis un fan de la saga et j’attendais beaucoup de ce uncharted 4. Le moins que l’on puisse dire est que ce trailer fait en sorte de répondre aix attented les plus folles. uncharted 4 s’annonce monstrueux. La mise en scène de cette coursr poursuite est juste dingue. Cela ne faisait pas le moîndre doute vu le soin qu apporte la saga a la finition de ces jeux mais uncharted 4 va être une énorme tuerie.

Les news

Sony tourne autour de Joe Carnahan pour Bad boys 3…

Un rêve est-il en passe de se réaliser? Le retour du duo de flic le plus improbable du monde? Sony pousse de façon agressive en interne le développement de Bad Boys 3, après un 2e volet représentant le sommet absolu du mauvais goût, de l’excès et par conséquence du totalement awesome, il était difficile d’envisager un 3e film. Michael Bay ne sera pas de la parti et d’une certaine façon tant mieux, Bad boys 3 (s’il se fait un jour à besoin de sang neuf) est actuellement en phase de retouches sur les dernières versions du scénario. Sony vient de prendre sous son aile pour cela Joe Carnahan. Dans un premier temps, l’idée est de lui faire réécrire une version du script, mais le plan qui se dessine à l’horizon serait qu’il la réalise. Joe Carnahan avec ses films a fait la preuve sans équivoques qu’il était l’homme de la situation pour des blockbusters de qualité tout comme des séries B ultra badass. A-Team en est l’exemple probant au milieu d’autres… Pour l’instant rien n’est fait et Will Smith n’a jamais montré d’enthousiasme particulier pour revenir sur la saga avec un Bad Boys 3 à la différence de Martin Lawrence. Est-ce que la possibilité d’un renouveau de la saga via la présence de joe Carnahan à la réalisation changera la donne. On croise les doigts vu qu’un Bad Boys 3 par lui, je signe tout de suite!

source