Browsing Tag

jour j

Critiques de films Films français

Jour J, Reem Kherici plonge dans l’univers de la Rom com

Mathias et Alexia sont en couple depuis des années, et pour la première fois, il la trompe avec Juliette, une wedding planer… Quand Alexia découvre la carte de visite de Juliette dans la poche de Mathias, il perd ses moyens, il bafouille… Elle comprend tout de suite : Juliette est une organisatrice de mariage, il veut donc l’épouser ! Elle dit « OUI ». Sans le vouloir, Mathias va se retrouver au milieu de sa « femme » et de sa « maîtresse », contraint d’organiser son mariage imprévu !

Jour J rentre dans cette catégorie des petites comédies romantiques que l’on jugera souvent à tort comme anecdotiques. Est-ce que le but premier de Reem Kherici avec ce film était de créer le Nothing Hill Frenchy ? Je ne pense pas et même si effectivement la structure narrative de l’histoire est terriblement classique, cela n’empêche pas l’ensemble d’être agréable. En effet, construisant son histoire sur un échiquier des sentiments connu, Reem Kherici trouve du coup le temps de s’intéresser un peu plus à ses personnages principaux et secondaires et de côté précis, Jour J est délicieux. Que ce soit avec François Xavier Demaison lunaire ou Chantal Lauby en mère gaffeuse et alcoolique, l’histoire laisse une place assez massive a son bestiaire de personnages pour exister sans le moindre mal. C’est l’une des forces du film de Reem Kherici, Jour J réussit à trouver en effet cet équilibre qui parfois vient à manquer à d’autres comédies du même genre. Drôle et rythmée le film ne perd pas franchement de temps sur les à côtés et cela joue en sa faveur. Mais ce qui est la plus sympathique surprise du film tient dans ce contre-emploi offert à Nicolas Duvauchelle qui loin des rôles pour le moins lourd ou dramatiques se retrouve ici dans la peau d’un romantique gaffeur. Et le miracle se produit, celui de l’alchimie avec sa partenaire et réalisatrice. Le duo Reem Kherici et Nicolas Duvauchelle est le vrai point fort de ce petit film.

N’importe quelle comédie romantique ne sachant pas respecter l’équilibre entre les leads et les rôles secondaires volent en éclats assez rapidement. Je vais passer sous silence la liste des derniers exemples, cela nous prendrait trop de temps. Mais une fois de plus et c’est tout à l’honneur de Reem Kherici dans son parcours de réalisatrice, elle prouve avec une sincérité assez désarmante et une vraie envie de faire de la comédie sans facilité aberrante qu’elle a tout simplement ce petit plus pour le genre. Les comédies romantiques françaises de nos jours deviennent rares et bien souvent horriblement formatés. Il est du coup d’autant plus agréable d’en voir une qui d’un côté remplit certes un cahier des charges imposé, mais n’oublie pas en plein milieu de ces dites obligations de pervertir quelque peu le système pour finalement imposer ce supplément d’âme. Ce bonus qui finit par la différencier du reste. Jour J n’a rien d’un grand film, mais dans la cohorte des comédies françaises qui se vautrent dans une vulgarité crasse et surtout une vision assez puante de certains aspects de la société, la vision des choses de Reem Kherici fait du bien. La simplicité a parfois des avantages et quand elle est mise en duo avec une vision artistique qui ne se perd pas en route, cela donne naissance a de bonnes surprises.

De plus ne serait-ce que pour les coupes de cheveux particulières de François Xavier Demaison, le côté hystérique de Sylvie Testud ou Chantal Lauby, qui s’en donne à cœur joie dans le rôle de cette mère aussi adorable qu’insupportable, Jour J fait plus que remplir ses attentes. Reem Kherici avec son dernier film en plus de Paris à tout prix se taille tranquillement et sans faire trop de bruits une belle place en tant que réalisatrice à suivre dans le domaine de la comédie. Le regard féminin qu’elle apporte a ce genre permet à ce dernier de retrouver ce petit supplément de douceur ou juste de finesse dans le traitement des sentiments qu’il pouvait avoir perdu avec la nouvelle génération masculine. Pas de balgues scatos, racistes ou j’en passe ici dans Jour J. Juste une vraie petite comédie romantique avec ses forces et ses faiblesses, mais assez de puissance sous le capot pour tenir du début à la fin sans vous perdre en route. C’est déjà pas mal. Bonne surprise.