Browsing Tag

Jake Gyllenhaal

Les news Trailers

Stronger: Jake Gyllenhaal perd l’usage de ses jambes dans un attentat.

Les attentats de Boston restent présents encore et toujours dans la mémoire américaine et dernièrement Hollywood s’empare du sujet. Traque à Boston de Peter Berg était un magnifique hommage quasi parfait à ses héros du quotidien. Voici qu’aujourd’hui avec Stronger un nouveau film revisite cette période sombre de l’histoire US. David Gordon Green avec Stronger (inspiré de l’histoire de Jeff Bauman) filme la renaissance de cet homme ayant perdu ses deux jambes pendant l’attentat, le tout en venant soutenir sa petite amie qui courait pendant le marathon. Le casting de Stronger est composé de Jake Gyllenhaal dans le rôle-titre et de Tatiana Maslany dans le rôle de sa compagne. La bande-annonce de Stronger laisse peu de doutes sur ce que vise le film : la course aux Oscars pour Jake Gyllenhaal. Si le film est aussi fort sur le fond que l’était Traque à Boston, il y a des chances d’être face à une possible énorme surprise. Le trailer de Stronger pour l’instant est un sans-faute. Attendons de voir ce que cela donnera.

Les news

Demolition, Jake Gyllenhaal passe sa vie au bulldozer

Jake Gyllenhaal est un acteur caméléon que j’adore. De la comédie au drame, le mec sait tout faire. Un tout-terrain qui n’a pas peur de s’attaquer à différents sujets pour continuer de progresser. Pour demolition, il revient sur les bases d’un drame plus classique. Un veuf devant surmonter la mort de sa femme. Mélangeant comédie et drame, ce demolition semble avoir un certain potentiel. Le réalisateur du Dallas Buyer club et de Wild semble prendre le choix de traiter un sujet certes toujours aussi sérieux, mais de façon moins lourde que ses précédents films. Tant mieux. Et avec Jake Gyllenhaal au casting, je dis oui.

 

 

Les news

La rage au ventre, le Rocky de Jake Gyllenhaal

Jake Gyllenhaal est un acteur qui ne cesse de se renouveler, chacun des films qu’il choisit a des allures de défi qu’il prend un malin plaisir à relever quelque soit la hauteur de ce dernier. Quitte a se transformer monstrueusement au niveau physique a chaque fois. La rage au ventre d’Antoine Fuqua rentre visiblement une fois de plus dans cette catégorie. La performance de Jake Gyllenhaal a l’air excellente et pour une fois la traduction française du titre correspond très bien à l’énergie que Jake Gyllenhaal dégage de ce rôle.

Les news

La rage au ventre de Jake Gyllenhaal dans SouthPaw

La rage au ventre ( Southpaw) d’Antoine Fuqua est un film qui m’inquiète un peu. J’adore les films de boxe ( Rocky est un classique) et quand on traite avec intelligence le personnage de ces boxeurs qui cherchent une forme de rédemption, il y a de la matière. Mais en même temps…Antoine Fuqua est capable du meilleur comme du pire. Je croise les doigts pour qu’il retrouve une rage assez communicative dans ce film. Une fois de plus Jake Gyllenhaal se métamorphose pour donner vie à son personnage de La rage au ventre ( Southpaw). Le changement entre son dernier film où il était inquiétant et presque malade ( Nightcrawler) et ce film où il ressemble à un monstre, on se met à prier pour que la qualité du scénario de la rage au ventre soit au niveau de l’interprétation de Jake Gyllenhaal. Wait and see…

la-rage-au-ventre-southpaw

Champion du monde de boxe, Billy Hope mène une existence fastueuse avec sa superbe femme et sa fille qu’il aime plus que tout. Lorsque sa femme est tuée, son monde s’écroule, jusqu’à perdre sa maison et sa fortune. Pire, la garde de sa fille lui est retirée, la justice estimant son comportement incompatible avec son rôle de père. Au plus bas, il trouve une aide précieuse en la personne de Tick Willis, un ancien boxeur avec lequel il reprend l’entrainement. Billy va devoir se battre pour trouver la voie de la rédemption et regagner ainsi la garde de sa fille.

Les news

[Poster] Southpaw, le poster sanglant…

La première bande-annonce de Southpaw avec Jake Gyllenhaal avait réussi à me mettre en alerte. J’aime bien les films sur la boxe. Quand ils sont bien écrits, ils mettent en avant les failles des hommes qui pratiquent ces sports. On découvre ce qui se cache derrière la façade et l’on suit le chemin de vie de ces personnages autour du ring. L’accroche sentimentale décuple alors le sentiment de danger que l’on ressent pour eux quand il entre sur le fameux ring. Jake Gyllenhaal est devenu une véritable montagne de muscle pour ce rôle et une fois de plus cela semble porter ses fruits. Le nouveau poster du film est bien dans la tonalité du premier trailer de Southpaw, Jake Gyllenhaal y est presque méconnaissable.

Southpaw-poster

Critiques de films

[Critique] Accidental Love- David O.Russell- Critique du film

Accidental Love de David O.Russell oscillant sans cesse entre le gentiment étrange et le complètement raté et quand je dis cela je pèse mes mots. Il faut en effet prendre beaucoup sur soi pour accepter l’énormité de la chose. Sorte de pamphlet contre le système politique US privant les Américains moyens de sécurité sociale, le film de David O.Russell noie son message louable dans un torrent de second degré assez fou, totalement incontrôlé et disons le même profondément idiot. Que serait devenu Mr Smith va au sénat dans les mains des Farrelly, mais avec un trio de personnages aussi étonnant qu’une femme avec un clou dans la tête changeant ses humeurs au moindre choc, un homme a l’anus détruit et un prêtre dont l’érection permanente ruine sa vie comme sa façon de marcher. Oui, je sais dit comme cela la chose est affreusement étrange et le pire est que vous n’êtes qu’au tout début du film. La production de ce film est maudite et il n’a failli d’ailleurs jamais voir le jour. On comprend mieux pourquoi en le voyant. Comme je le disais plus haut, l’intention de critiquer le système est louable, c’est la manière qui au final pose ici problème.

accidental-love-jessica-biel

Très vite, il devient évident que ce Accidental Love de David O.Russell n’a plus de pilote aux commandes. Ce qui était amusant dans le premier tiers apparaît assez vite comme agaçant dans le second et insupportable dans le dernier. Pourquoi ? Peut-être parce que plus l’intrigue se développe et plus on a cette horrible impression que les acteurs tout comme le réalisateur n’ont plus rien à faire de l’histoire. Ils se sont rendu compte du pétrin dans lequel ils sont venus et la gène se fait sentir. Difficile de leur en vouloir. Accidental Love en effet de par son parti pris comique incessant ne peut être prise au sérieux. La volonté critique des débuts s’estompe et disparaît derrière cette romance artificielle en triangle. Une femme, deux hommes, beaucoup de gags et autant de bâillements. Accidental Love n’est pas en soit insupportable, mais quand la tête pensante d’un projet ne croit plus en ce qu’il dit, cet état de fait se répand aux spectateurs sans espoir de retour. Jake Gyllenhaal toujours aussi bon pour la comédie fait ce qu’il peut comme Jessica Biel pour sauver les meubles. La chose en devient assez triste en bout de course, vu qu’une certaine alchimie entre les deux est palpable. Mais rien n’y fait, l’empathie envers ces deux personnages a du mal à passer et par ricochet la romance qui en découle. Accidental Love de David O.Russell trop heureux d’enchaîner les situations comiques perd de vue l’essentiel.

Le fait que le film de David O. Russell soit du début à la fin mis en boite comme une sitcom des années 50 n’aide pas non plus. La lourdeur du procédé finit par rendre obligatoire le rejet. Accidental Love avait tout, un bon casting et un bon réalisateur ( cela dépend). Son aura de film maudit n’aidant pas, on ne peut que désormais donner raison à tout bad buzz qui l’entourait. Ovni en roue libre du début à la fin, Accidental Love de David O.Russell partait d’une bonne idée…pour finir par se transformer en accident industriel. Aussi fascinant qu’incompréhensible.

Les news

[Trailer] Antoine Fuqua entraine Jake Gyllenhaal dans ‘Southpaw’

Jake Gyllenhaal depuis quelques temps laisse de côté les rôles trop simple pour essayer de se mettre un peu en danger, cela lui réussit à merveille. Et dans le prochain film d’Antoine Fuqua ‘Southpaw’, Jake Gyllenhaal semble être en passe de livrer une nouvelle performance assez forte. Le scénario du film est écrit par Kurt Sutter (Sons of Anarchy). Le mélange de drama et de sport pourrait donner quelque chose de très bien pour ce
‘Southpaw’. En attendant voici la première bande annonce du film d’Antoine fuqua ‘Southpaw’ avec Jake Gyllenhaal.

From acclaimed director Antoine Fuqua (TRAINING DAY) and starring Academy Award® nominated Jake Gyllenhaal (NIGHTCRAWLER, BROKEBACK MOUNTAIN) comes a story of tragedy, loss and the painful road to redemption… Billy “The Great” Hope (Gyllenhaal) is the reigning Junior Middleweight Champion whose unorthodox stance, the so-called “Southpaw,” consists of an ineloquent, though brutal, display of offensive fighting…one fueled by his own feelings of inadequacy and a desperate need for love, money and fame. With a beautiful family, home and financial security, Billy is on top both in and out of the ring until a tragic accident leaves his wife dead and sends him into a downward spiral. His days now an endless haze of alcohol and prescription drugs, his daughter taken by Child Services and his home repossessed by the bank, Billy’s fate is all but sealed until a washed up former boxer named Tick agrees to take the bereaved pugilist under his wing so long as he agrees to his strict ethos. Relentless and utterly committed to a fighter that thinks as much as he throws punches, Tick rebuilds Billy into a new man: one that is agile, fearsome and uncompromising in the ring while thoughtful, loving and disciplined outside of it. Now, as he works to regain custody of his daughter and mounts a professional comeback, Billy must face his demons head-on as he learns that, sometimes, your greatest opponent can be yourself.