Critiques de films Films américains Les news

TAG, Jeremy Renner retombe en enfance et joue à chat…

Follow me

TAG, c’est un concept improbable avec un casting de rêve. Un ovni où Jeremy Renner et John Hamm s’éclatent. Même si le film reste anecdotique en bout de course…

TAG est un film pour le moins particulier, il suffit de regarder la bande-annonce pour se dire que la chose a toutes les chances de se casser la gueule avant même l’atterrissage. De quoi parle le film ? Tous les ans à la même époque, c’est reparti pour un mois ! Cinq potes à l’esprit de compétition très aiguisé se lancent dans une partie de chat perché où tous les coups sont permis… Une tradition qui dure depuis l’école primaire où nos cinq lascars mettent en jeu leur boulot, leurs relations et… leur propre vie. Tout ça pour le plaisir de plaquer leurs concurrents au sol avec le cri de guerre « Chat, c’est toi qui y est ! » Cette année, la partie se déroule au moment où le seul joueur qui n’a encore jamais perdu se marie. Autant dire qu’il devrait être une proie facile. Sauf qu’il se doute bien des intentions de ses petits camarades… et qu’il a tout prévu. Et la vraie bonne surprise de TAG est qu’en embrassant son côté pour le moins minimaliste, le film réussit à se concentrer sur la seule chose qui compte, l’amitié de ce groupe au fil des années et la manière dont ils peuvent tenter d’échapper aux obligations d’adultes. Même quand le destin les rattrape un peu. Vraie fausse comédie, TAG offre l’occasion à un casting d’adultes n’ayant jamais grandi de s’éclater comme des gamins et c’est la magie de la chose. Et si vous vous demandez qui se trouve au générique, voici la liste : Ed Helms, Jake Johnson, Annabelle Wallis, Hannibal Buress, Isla Fisher, Rashida Jones, Leslie Bibb, Jon Hamm, Jeremy.

TAG Jeremy Renner

Jeremy Renner au centre de l’histoire est un de ceux qui s’en donne le plus à cœur joie, sorte de Jason Bourne beaucoup trop impliqué dans le jeu, il fait vivre un véritable enfer au reste du casting qui tente de l’attraper par tous les moyens. Et c’est dans ces différents moments où la tension baisse et que l’émotion vire un peu plus sur du drame que le film dévoile sa vraie nature. Alors n’ayez pas la moindre inquiétude, TAG n’est pas un drama à 100 %, cela reste une comédie dans les grandes lignes, mais l’intelligence de la chose est de savoir faire basculer au bon moment le récit vers autre chose pour capturer l’émotion du spectateur. Est-ce que cela fonctionnera à merveille sur tout le monde ? Je ne sais pas, mais aussi bizarre que cela puisse paraître on se laisse emporter par la bonne humeur qui se dégage du casting. Ce sont eux qui portent ou sauvent le film (cela dépend de son humeur…) Jeremy Renner en tête suivi d’un John Hamm jamais autant à l’aise dans la comédie. TAG n’est pas exempt de défaut pour autant. Le plus important tenant dans son dernier acte et sa manière au final assez désinvolte de prendre les choses graves rebattant les cartes de l’histoire. Une attitude qui fera que certains jetteront leur pop-corn à l’écran en se disant que l’on se fout d’eux ou sera lettre morte chez d’autres. Difficile de présager d’où va se placer le curseur du jugement du grand public concernant le film. Pourquoi ? Simplement pour la raison que dans le fond ce film est anecdotique. Pas forcément à donner envie de s’arracher les yeux, mais plus du genre à regarder un spectacle fun via son casting pendant un certain temps et se dire que d’ici quelques jours il n’en restera rien.

TAG Jeremy Renner

Se basant sur un postulat de départ réel, TAG avait dans les mains les cartes pour réaliser une comédie dramatique prenante. La balance n’est jamais forcément atteinte, nous sommes avant tout dans une comédie cherchant à faire en sorte de parler à l’enfant en nous. On a tous jouer à chat, un jeu simple et universel, cela nous parle. Et par extensions permet aux spectateurs de mieux accepter les raisons sous-jacentes pour ce groupe de jouer a ce jeu dans ce film. Mais une fois le plaisir mémoriel mis de côté, la raison reprend le dessus et l’on se dit qu’un peu plus de profondeur n’aurait pas fait de mal. Doté d’un beau casting TAG se limite trop souvent à cantonner les personnages dans une case. Le contre-emploi comique sied à merveille à Jeremy Renner et John Hamm, mais que ce soit eux ou les autres acteurs/actrices du film, ils sont tous capable de plus. Un choix que TAG décide d’ignorer du début à la fin en restant le pied sur la pédale de frein. Jamais hystérique, ni désagréable ou mémorable, le résultat est distrayant mais terriblement anecdotique. On a vu pire, mais bon quand même…

Pour me suivre ou me contacter...
Follow me

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.