Les news

[Story] Le jour où Paramount vira Tom Cruise.

Article par Chandleyr [Instagram] [Twitter]

Tom Cruise est un acteur que l’on aime adorer, mais c’est aussi un homme assez trouble. Surtout quand on regarde tout ce qui gravite dans son ombre concernant la scientologie. C’est d’ailleurs un retour de flammes concernant son comportement excessif et ses déclarations sous couvert de la scientologie qui après Mission Impossible 3 a failli lui couter sa carrière et aussi bizarre que cela paraisse quand on regarde le talent immense de Tom Cruise, l’acteur, cela en devient presque compréhensibles. Le début de son histoire « d’amour » avec Katie Holmes ( montée de toutes pièces par l’église de scientologie…) avait des allures de début de descente en enfer. Tout le monde dans le public ou l’univers professionnel se souvient du comportement incompréhensible de Tom Cruise. Un enfant hystérique diront certains. Le point culminant de ce pétage de plomb étant son passage chez Oprah Winfrey où il se mit à sauter sur le canapé comme une fangirl hystérique. Ce n’est pas l’attitude que l’on attend d’une star de son calibre et à l’époque Paramount en tira la conséquence suivante : la porte c’est là-bas, monsieur Tom Cruise !

Qu’un patron de studio prenne ouvertement la parole pour donner les raisons de la mise à mort médiatique et professionnel d’un enfant chéri d’Hollywood est rare. Ce fut pourtant le cas avec Sumner Redstone, (chairman  Paramount Viacom en 2006.)

We don’t think that someone who effectuates creative suicide and costs the company revenue should be on the lot […] His recent conduct has not been acceptable to Paramount.

À l’époque Mission Impossible 3 avait fini au box-office bien en dessous des attentes du studio ( on parle de 100 millions de bénefs qui auraient dû être là en plus, mais ne le furent pas). Cela en plus du comportement incontrôlable de Tom Cruise et s’en fut fini de sa relation avec Paramount. Chassé comme un malpropre du studio après une lune de miel de plus de 10 ans, il retrouva une nouvelle maison chez MGM. Et c’est à partir de ce moment que Tom Cruise redevint Tom Cruise. La problématique d’une star à Hollywood est simple : savoir se réinventer ou mourir. Conscient de ses excès ( et surement guider en off…), Tom Cruise prit la décision d’éviter pendant quelque temps les grosses productions au profit de films plus dramatiques ( Walkyrie fut l’un d’eux). Un choix de carrière permettant dans l’œil du public ou du cyclone…de remettre en avant l’acteur et non pas l’homme. Certes ces films ne furent pas non plus des succès majeurs, mais l’opération de reconquête de l’image fonctionna jusqu’à culminer grâce à Tropic Thunder de Ben Stiller. Beaucoup continuent encore aujourd’hui de dire que ce Les Grossman, patron de studio ordurier, psychotique, border Line est le rôle de la résurrection pour Cruise. Et sur de nombreux points, ils n’ont pas tort.

less-grossman-tom-cruise

La performance de Tom Cruise en Les Grossman au-delà d’avoir fonctionné sur le public et permit au film ( en partie) de ramener du billet vert, a remis en place sa relation avec Paramount. L’enfant maudit du studio était en effet redevenu fréquentable. Et c’est ici que Tom Cruise joua son va-tout pour sauver sa carrière et d’ailleurs la franchise Mission Impossible. A l’époque Paramount peinait à faire ressortir le projet du developpement hell où il se trouvait. On parla même de Brad Pitt pour reprendre le lead de la saga…mais c’était sans compter la pugnacité de Cruise. Fort de sa nouvelle virginité médiatique et d’un allié de taille dans le studio JJ Abrams qui désormais pesait plus lourd qu’à l’époque de Mission Impossible 3, il réussit à convaincre Paramount de greenlighter un 4e volet. Le studio ne mit qu’une condition, Ce Ghost Protocol devait apparaître comme un passage de témoin possible avec l’apparition d’un alter ego pour Tom Cruise pouvant potentiellement reprendre la franchise plus tard. C’est ici qu’entre en jeu : Jeremy Renner. Avec du recul, il est amusant de voir comment Tom Cruise manoeuvra pour valider cette demande et la contourner dans le film. Certes Jeremy Renner apparaît comme un possible successeur, mais il ne détrône jamais Tom Cruise de son rôle de leader de la saga. La suite d’ailleurs prouva avec la saga Bourne que Jeremy Renner a bien du mal à porter un blockbuster sur ses simples épaules.

Et aujourd’hui alors que la bande-annonce de Mission Impossible 5 : Rogue Nation affole le net, c’est encore une fois la toute-puissance de Tom Cruise qui y apparaît. Tout comme dans Ghost Protocol, il vampirise l’écran avec une séquence incroyable. L’ascension de la tour dans le 4e film était un moment fou, mais cette cascade avec l’avion dans Rogue Nation montre encore plus à quel point Tom Cruise maitrise la machine médiatique. À l’époque où des stars d’hier ne font plus recettes et peine à exister, il est le seul à continuer de tenir debout. De nos jours, c’est un exploit assez fou. Alors oui on peut ne pas être fan de Tom Cruise l’homme, mais Tom Cruise l’acteur reste lui une légende increvable et solide. Ce qui en 2015 tient du miracle.

Article par Chandleyr [Instagram] [Twitter]

No Comments

Leave a Reply