Les news

Snoke dans Star Wars: The Last Jedi, Andy Serkis en dit plus…

Snoke est-il le plus grand méchant de la saga? Star Wars : The Last Jedi est quasi certain de faire un score monstrueux au box-office. Mais cela ne l’empêche pas de garder encore des mystères. L’un d’eux tient dans les origines de Snoke qu’interprête Andy Serkis.

Star Wars : The Last Jedi va bientôt sortir en salles le mois prochain et plus la promo s’intensifie plus une question en particulier revient sur la table : qui est le Leader Snoke ? Le potentiel grand méchant de cette nouvelle saga. Après une apparition pour le moins énigmatique sans en dévoiler sur ses origines dans le 7e épisode de la saga, voici qu’Andy Serkis qui fait la motion-capture autour du personnage décide d’en dire un peu plus sur ses motivations. Confirmant au passage ce que l’on supposait déjà : en gros que son personnage sera bien plus présent dans Star Wars : The Last Jedi et pas simplement qu’au travers d’un hologramme.

the last jedi snoke

Le look le plus particulier de la galaxie

Lors d’un entretien avec Entertainement Weekly, il décrit Snoke comme un alien humanoide assez immense et dont la cruauté n’est plus à démontrer. Son apparence hideuse est le résultat d’un « accident » dont on ne connait pas encore la nature… « The thing about Snoke is that he is extremely strong with the Force, the dark side of the Force. He’s terribly powerful, of course. But he is also a very vulnerable and wounded character. He has suffered and he has suffered injury. The way that his malevolence comes out is in reaction to that. His hatred of the Resistance is fueled by what’s happened to him personally. » Et c’est en lisant ces déclarations d’Andy Serkis que l’on peut vraiment commencer à dessiner les contours d’un personnage intéressant et sûrement plus subtil que le méchant très basique que l’on pourrait craindre. Ce que Serkis sous entend entre les lignes est que la résistance et quelqu’un en particulier (mon argent sur Luke Skywalker) est responsable de l’accident ayant fait de Snoke ce qu’il est aujourd’hui. Une action aux répercussions dantesques vu qu’elle est donc à l’origine de sa descente dans la folie et la rage la plus complète contre la résistance et tout ce qu’elle représente envers l’empire. On entre du coup d’emblée dans une sorte d’Origin Story aux allures de comic-book avec un personnage devenant la pire version de lui-même. Et la chose n’en est que plus dangereuse quand à la base cette personne était déjà ultra-puissante dans le domaine de la force…

the last jedi snoke

Quand tu check ton nouveau projecteur dans le salon.

Andy Serkis n’hésite pas non plus à mettre en avant que même au sein de son propre camp, Snoke sera quelqu’un dont il faudra se méfier. Et cette fourberie risque de prendre forme dans la manière dont il va monter l’un contre l’autre Kylo Ren (Adam Driver) et Hux (Domhnall Gleeson). Une attitude renforçant encore un peu plus le possible changement de dynamique entre Rey sombrant du côté obscur et Kylo retrouvant le chemin de la lumière. Hypothèse certes, mais qui reste plausible dans le cadre de Star Wars : The Last Jedi. Andy Serkis développe son point de vue sur la question : « His training of Kylo Ren is not yielding what he wants. Therefore his anger towards Kylo Ren is intensified because he can’t bear weakness in others. Part of the manipulation is goading him with Hux and playing them off against each other. » Des propos confirmant son intention de jouer un jeu de manipulation hautement malsain entre ses deux protégés.

the last jedi snoke

La rencontre Snoke et Rey, 50 shades of SM…

Tout un tas de détails qui lève au final encore plus de questions sur les origines de SNOKE et ses intentions envers Rey ou le reste de la galaxie. Rian Johnson semble insister sur le fait qu’il ne faudra pourtant pas attendre de révélations flagrantes sur les origines de Snoke. Le Focus du film étant sur celles de Rey. Peut-être du coup que Rian Johnson se garde des cartouches pour la nouvelle trilogie qu’il développe désormais au sein de LucasFilm ? Cela ne semble pas si improbable en effet. Et quand on voit la longévité de Darth Vader d’une époque à l’autre, on se dit qu’il pourrait en être tout à fait de même avec Snoke ici. En attendant mi-décembre est encore si loin et si proche, mais une chose est certaine, ce Star Wars : The Last Jedi risque de faire un carnage biblique au box-office. Donc quelles que soit les origines de Snoke, on n’a pas fini d’entendre parler du personnage.

No Comments

Leave a Reply