Les news Sortir dans Paris Spectacles

Smaïn, je reviens me chercher…le come-back de l’année?

[podcast_subscribe id="31141"]

Smaïn qui revient sur scène, c’est un coup de poker que personne n’attendait plus. En rodage actuellement, le spectacle dévoile une autre facette de sa personne.

Smaïn, le nom sonnera comme un délicieux souvenir du passé pour beaucoup et en ce qui me concerne je m’inclus dans le tas. J’ai grandi en voyant ses sketchs à la tv ou en les écoutant en audio. Un pilier de l’humour à l’époque et puis le temps a fait son effet, la mode a fait en sorte de lui faire passer une avalanche d’autres artistes devant lui et d’un coup d’un seul, son nom a perdu de sa splendeur. Toujours présent certes, mais comme un pilier du passé, c’est la loi du marché pour beaucoup des pionniers. Et voici qu’aujourd’hui l’idole revient sur le devant de la scène. Et oui. Il y a quelques mois lors d’une séance spéciale a l’Institut du Monde Arable, j’avais eu la chance de découvrir une version de son nouveau spectacle « Je reviens me chercher » et comme je suis d’un naturel curieux, l’idée même de découvrir enfin Smaïn en chair et en os me tentait à fond. 1er constat, il n’a rien perdu de son énergie et de sa folie. Mais avec les années qui passent et la vie qui fait son travail sur les contours l’envie de faire de la vanne qui claque laisse la place a autre chose.

smain je reviens me chercher

Une sorte d’approche ou de regard sur le monde avec la folie oratoire d’un Fabrice Luchini. Le fond et la forme sont là, même si ce soir-là Smaïn n’a pu s’empêcher de tomber dans quelques effets humoristiques un peu facile et gâchant quelques belles envolées, il faut admettre que la vieillesse lui réussit. Je tempère mon propos, il n’est pas au 3e âge des comiques, mais dans l’écosystème du One Man Show aujourd’hui, cela devient difficile d’exister avec son propre ADN. Combinant sans difficultés les règles du stand-up (rythme, punchline) avec son histoire propre, il donne vie à un spectacle qui est tout sauf anarchique. Thérapie a cœur ouvert et regard sur sa vie comme sur le monde qui est désormais le nôtre, il analyse l’utopie du vivre ensemble. Cela de son passé jusqu’à aujourd’hui. Avec ce qui est resté identique, ce que l’on cache sous le tapis en espérant que l’on ne le remarque pas et les quelques vrais changements. Smaïn survole la chose avec une certaine poésie ou regard pour le moins distant par la force des choses. Il ne perd pas son envie d’y croire, mais l’on se dit que comme beaucoup une petite partie de lui a fondu au soleil de cette si lumineuse utopie. Impossible de lui en vouloir. On est tous passer par là. Cela donne du coup à son spectacle une vraie touche de mélancolie faisant se bonifier son retour. Il évolue et devient plus mature par la force des choses. Certains se plantent en tentant le come-back, ce n’est pas vraiment le cas ici. Loin d’être un coup artistique, c’est une petite aventure humaine qu’il nous propose. Drôle, mélancolique et méritant parfois quelques coups de ciseaux dans les textes, mais assez honnêtes pour réussir à se différencier de la masse. J’ai attendu longtemps avant de découvrir un spectacle de Smaïn sur scène. Et aujourd’hui je ne regrette pas la découverte. Petite victoire.

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.