TV

Shadowhunters, retour sur le pilote

shadowhunters-abc-pilot

Adaptation en série des romans de Cassandra Clare, centrés sur la guerre invisible entres des forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres dans le New York d’aujourd’hui.

La saga Shadowhunters en roman est pour moi un casse-tête, il n’y a rien de bien profond dans ce que Cassandra Clare à écrit. Elle pioche dans tout ce que la pop culture a mis sur la table. La plupart du temps sans se soucier le moins du monde de savoir si c’est bien retranscrit ou non… et comme d’autres avant elle, cela marche. Oui, cela a le niveau d’un fan-fiction de luxe… Mais le carton a été là. Va comprendre. L’adaptation cinéma du premier roman avait été un échec en grande partie du à une réalisation et un budget très médiocre. On pensait Shadowhunters du coup mort, mais c’était sans compter ABC Family qui décida de faire revenir la saga d’entre les morts pour lui redonner une chance comme série. Et c’est ici que les choses se compliquent un peu. L’idée d’ABC en soit est bonne. Shadowhunters se prête mieux au format TV que cinéma. Mais l’exploit assez fou que ce pilote accomplit est de garder ce savant mélange alliant la médiocrité de l’histoire et son pourtant incompréhensible côté addictif. Shadowhunters version tv est dans l’ensemble mal joué, ressemble à un DTV dans son approche des combats et son bestiaire. Mais, cela se laisse regarder comme une sous copie d’un Buffy se la jouant vaguement cool. On regarde la chose sans vraiment se faire attaquer les cellules grises. De plus l’adaptation étant dans l’ensemble (bien que très speed pour le pilote…) assez fidèle avec la trame du 1er roman, il y aura un paquet de twists qui vont arriver d’ici à la fin de saison.

Est-ce que cela sera suffisant pour garder le public ? Bonne question. D’un roman médiocre, on écope d’une série identique jouant la carte de la facilité et du recyclage. C’est un concept assez particulier, d’habitude on essaye de s’élever au-delà des défauts de l’original. Pas de rester au même niveau. Shadowhunters la joue petit bras sans la moindre ambition. Cela n’attaque pas l’intelligence, mais fondamentalement, cela n’a pas le moindre intérêt.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply