TV

Scream passe du grand au petit écran avec les honneurs…

Scream-MTV

Il y a une chose assez amusante avec la série Scream de Mtv…avant son lancement Wes Craven la désavouait publiquement…et depuis le succès de cette dernière et son nom comme producteur exécutif au générique…on ne l’entend plus. Alors y’avait-il de véritables raisons de crier au scandale ? Oui, le masque n’est plus le même et so what ? Car dans le fond, l’esprit perdure. Scream n’en déplaise à monsieur Craven se place dans la même mouvance parodique et gore du premier film. Oui, tout n’est pas parfait et l’intro secondaire, celle sur le meurtrier ayant traumatisé la ville peine a se mettre en marche avant l’épisode 8…mais dans l’ensemble Scream version TV est très loin d’être la catastrophe que l’on craignait. Comment est-ce que la série réussit son coup ? C’est très simple…en n’oubliant pas d’où elle vient et en offrant aux spectateurs exactement ce qu’il attend. Les codes du slasher reposent toujours sur des clichés et la bêtise des personnages principaux. Sans trop se la jouer méta, Scream au travers de ces personnages a conscience des us et coutumes du genre, en joue, le parodie et s’amuse à dresser devant les yeux des spectateurs un nuage de fausses pistes. Pour être honnête dans l’ensemble, Scream ne vole pas forcément plus haut que les slashers des années 90, mais est-ce vraiment un souci ? Non, ces derniers même des années après restent délicieusement couillons pour la plupart. Ok pas tous. Scream vogue dans les mêmes eaux.

 scream-mtv-pilot

Du second degré et le coup de force de réussir à adapter correctement le standard du slasher au petit écran. L’intrigue est fluide, les personnages bien que reposant sur des archétypes fonctionnent à merveille et l’on se prend au jeu. J’entends par là que quand l’un d’eux passe l’arme à gauche, cela fonctionne bien. Tout comme Empire avait pris le parti d’être une telenovela du rap game, Scream est un serial à l’ancienne. Un film en 13 épisodes. Le concept est simple et peut donner naissance parfois a des coups de mous, mais dans le cas présent et même si alors que la fin de saison approche quelques rouages sont un peu prévisibles, on adhère à l’ensemble. Il faut quand même ne pas oublier que Scream au-delà de son premier film assez brillant de par son scénario retors est ensuite devenu une saga très médiocre. Du coup Scream dans sa déclinaison Tv arrive à faire sans le moindre mal oublier ces déconvenues au final assez classiques que sont souvent les suites faites pour l’argent. Scream la série est gore ( surtout dans les derniers épisodes) ironique en diable et assez addictives. Oui, j’ai un doute sur le long terme, mais pour l’instant à la surprise de tous et de moi en premier, l’aventure se révèle pour le moins passablement agréable. Comme quoi…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply