Critiques de films Films américains Les news

Sausage Party, le trash pour le trash sans fin…

sausage-party-seth-rogen

Sausage Party au démarrage aurait pu être un film amusant, drôle ou tout simplement culte. Il aurait pu… mais comme d’autres films de la galaxie Seth Rogen, il finit assez vite par souffrir du syndrome assez irrémédiable « du film de potes ». J’entends par là que l’on est face à ce genre d’Ovni assez imbuvable en bout de course qui fait mourir de rire ceux qui en sont à l’origine, mais peut laisser sur le bord de la route les spectateurs comme moi. Je n’ai rien contre le trash et la roue libre dans les films mais encore faut-il que l’on puisse avoir l’impression que la chose à un pilote aux commandes. Sausage Party fait assez rapidement un choix définitif, celui de se foutre de tout, d’aller dans l’excès et de ne jamais regarder derrière. Mais en prenant ce parti, Seth Rogen et ses potes finissent par lâcher les gaz dans la vulgarité, le border line et le complètement abscons. Jusqu’à un véritable point de non-retour qui n’a pour cause direct que de donner envie de vomir… ou dormir. Sausage Party a des faux airs de Toy Story réalisé en 3D par la Troma. Cela donne presque envie dit comme cela. Mais malheureusement le résultat est loin d’être aussi bon. Pour être totalement honnête, Sausage Party aurait dû être un court-métrage ou au pire un moyen-métrage. Sous les habits d’un long-métrage, le film montre vite ses limites avec d’importantes pertes de rythme que l’équipe tente de cacher sous un déluge de vulgarités qui au final ennuie plus qu’elle n’amuse.

C’est bien d’ailleurs le souci majeur de Sausage Party, celui de ne jamais savoir comment faire pour utiliser à bon escient son côté vulgaire et border line. Dans les mains de certains artistes, cela passe mais ici on assiste à un spectacle aléatoirement drôle, mais bien trop souvent pénible. La faiblesse du scénario en est le principal problème. J’ai bien conscience que le trash au niveau de l’humour est le reflet de notre époque, mais encore faut-il qu’il serve à minima un propos… et dans le cas de Sausage Party on est juste face à du trash pour du trash. Sans rien derrière. Peut-être que Seth Rogen et son crew n’avaient qu’une seule envie, celle de faire un Toy Story trash à leur sauce. Dans ce cas et vu sous ce prisme, le film est une réussite, mais si l’on se borne à tout simplement vouloir découvrir un film amusant, bien écrit et avec des personnages attachants et accessoirement du rythme on n’est pas loin du fiasco intégral. La triste réalité est qu’il n’y a pas grand-chose à sauver dans Sausage Party, que ce soit devant la caméra ou quand on apprend les coulisses de la production du film. Un étrange objet qui au final est bien plus souvent génant que sympathique. À voir pour la science et si vous avez du temps à perdre…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply