Critiques de films

Renegades, le film maudit d’EuropaCorp sort de l’ombre. Dommage…

renegades europacorp

Renegades à été fini en 2015, le film apparaît timidement aujourd’hui en 2018, cela donne un indicatif de la qualité finale du produit. Malheureusement…

Renegades de Steven Quale est un peu un film maudit du line-up d’EuropaCorp. Surement pas le pire… mais définitivement pas le meilleur non plus. Et pourtant à la différence des autres, il est celui qui pour des raisons obscures à du attendre pendant très longtemps dans les armoires du distributeur. Et aujourd’hui on a un début de réponse sur la raison… Copie plus ou moins bâtarde des Rois du désert, Renegades de Steven Quale possède un scénario embryonnaire à tiroirs qui n’est pas si mauvais. Prenons le pitch de départ qui ne révolutionne rien, vu que comme je le disais dans les grandes lignes il fera penser aux Rois du désert (bon qui eux étaient moins altruistes certes…), lisez donc ce résumé : Une équipe de Navy Seals, en mission dans l’Europe en guerre, découvre au fin fond d’un lac un trésor d’une valeur inestimable. Ils entreprennent de ramener l’or à la surface afin de le restituer aux habitants démunis. Mais, repérés par l’ennemi, ils ne disposeront que de quelques heures pour mener à bien leur opération. Et tout de suite dès que l’on commence à avoir un léger espoir concernant ce film, toute la production met du cœur à l’ouvrage pour l’abattre en plein vol. Le scénario part dans tous les sens, en surdéveloppant la partie historique (pour rien de bien utile dans le fond…), le tout au détriment du reste qui bien que les enjeux soient présents a le look and feel d’un DTV un peu friqué. Vous aurez vu bien pire dans votre carrière de cinéphile, mais es-ce que cela permet d’oublier tous les défauts du film ? Franchement non.

renegades europacorp
Renegades de Steven Quale possède un problème de taille, un méchant transparent. C’est déjà une grosse épine dans le pied. Suivi de près par le fait que l’on ne ressent jamais aucun danger pour les héros. Un peu comme si l’on assistait au pilote d’une série TV, des personnages sympathiques mais taillé à la hache pour le développement. Un travail de sagouins flirtant avec la caricature diront certains… on les comprendra. Les séquences d’actions à part une intro assez sympathique sont peu nombreuses et là encore sans la moindre ampleur ou inventivité. On regarde la chose avec une passivité assez inquiétante. Le plan pour voler l’or est accompli comme celui d’une mission digne de l’Agence tous risques d’époque. La chose est écrite, penser et mise en scène de la même manière. Mais au moins à l’époque justement il y avait un peu de tensions. Renegades de Steven Quale devait être un film d’action et au final, nous sommes devant une simple comédie sans véritables tensions. On sait dès le départ comment la chose va se terminer et rien n’est fait pour vous faire douter. Tout se passe comme prévu et c’est dommage. Le scénario est bancal de par sa construction et quand on voit la débauche de moyens mise en œuvre dans la 1re partie du film, on se dit que la vraie bonne idée aurait été de faire ce film pendant la Seconde Guerre mondiale. Le fait qu’il se passe pendant la guerre à Sarajevo est anecdotique et du coup ce sentiment finit d’achever le film.

renegades europacorp
Renegades de Steven Quale avait dans le fond tout pour lui. Prendre le concept du film de casse et de le transposer en plein milieu d’une guerre est une bonne idée. Et l’on finit très vite par se demander ce qui a bien pu se passer en off pour que le projet perde autant de puissance au fur et à mesure que les minutes passent. Les productions Europa Corp dans le domaine de l’action ne révolutionne que rarement la donne. Vraiment rarement d’ailleurs. On finit par se faire à cette lacune et c’est bien le souci, vu que tout comme le spectateur, la production se cale sur cette facturation à la va-vite. Renegades de Steven Quale n’est au final rien d’autre que de la Junk Food filmique alors qu’avec un peu d’attention on pouvait espérer avoir droit au minimum a un burger Premium. Ce ne sera jamais le cas et du coup l’ennui nous gagne. Europa Corp continue d’accoucher encore et toujours des mêmes productions dont les mécanismes finissent par n’être que des photocopies les unes à la suite des autres. On se dit du coup que le fait que Renegades de Steven Quale soit resté si longtemps dans les placards, ni atroce, ni fondamentalement mauvais, en fait ce film n’est à vrai dire pas grand-chose. Inodore au possible. Ce qui au cinéma est une tare qui ne pardonne pas. Next !

No Comments

Leave a Reply