Les news

Quand un distributeur cinéma bidonne la promo d’un de ses films…

La-Face-Cachee-de-Margo-Paper-Towns

Une nouvelle tendance voit le jour depuis plusieurs mois, la reprise de tweets fantaisistes sur les affiches de films. Les distributeurs s’en donnent à coeur joie. Parfois, ce sont des tweets de sites ou d’organes de presses et là, il n’y a pas forcément grand-chose à dire. C’est le jeu. Mais la chose devient beaucoup plus amusante quand on se met à creuser un peu derrière les avis autour des films émanant de tweets a priori de personnes lambdas. J’ai toujours eu du mal avec ce concept. Ce n’est pas parce que JOJOd45 me dit sur l’affiche que « ce film est une dinguerie » que je vais y aller. J’emploie cette quote qui justement venait de l’affiche de « Fault in our stars » l’adaptation du roman de John Green. Le distributeur à l’époque avait déjà fait parler de lui avec ces quotes un poil douteuses quant à la véracité. Mais bon là encore, Ruquier fait aussi des tweets bidons dans ces émissions ( comme d’autres), les blogueurs ciné grattent à la porte des distributeurs pour être mises en avant donc bon…

 


 

Mais, si je parle de Fault in our stars, ce n’est pas anodin. Le distributeur du film fait encore parler de lui cette fois-ci et grâce à l’oeil de lynx de lafilledelacom, la vérité qui s’affiche derrière ce tweet est aussi drôle que pathétique…

Le distributeur de La face cachée de Margo reprend donc le même procédé…sauf que cette fois-ci, il demande juste à une assistante d’écrire le tweet. Le public visé par les films de John Green est certes un public ado et pour eux la provenance d’une quote n’a pas d’importance. Tout ce qui compte c’est le mot écrit en gros en haut de l’affiche. On attrape le cerveau du futur spectateur et on l’inceptionne de manière plus ou moins honnête. Dans le cas présent pas du tout. C’est une technique qui devient symptomatique et qui laisse parfois un peu pantois face à l’image que certains distributeurs peuvent se faire de leur public. Quand Marketing rime presque par défaut…avec mytho. C’est moche.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply