Les news

[Preview] Découverte de John Wick 2- Promo Reel

J’ai eu le plaisir de découvrir les 13 premières minutes de John Wick 2, je vais donc vu que la chose s’avère de qualité prendre le temps d’en parler un petit peu. Chad Stahelski qui était déjà en partie responsable avec David Leitch du premier John Wick est ici aux commandes du bébé et le moins que l’on puisse dire d’après cette preview est qu’il ne perd pas de temps pour refaire les présentations. Attention Spoiler… Cette intro sert en quelque sorte de connexion directe entre le 1er et 2e film, on y découvre en effet John Wick qui après s’être vengé de la mafia russe dans le 1 récupère tout simplement… sa voiture qui lui a été volée au début du 1. Et pour cela, il n’hésite pas à massacrer à la John Wick l’armée entière de Bodyguards d’un Peter Stormare cabotinant à mort en mafieux russe ultra-tatouée et mort de trouille en comprenant que Wick est dans son couloir… Est-ce que le film perd en intensité ? D’après ces 13 minutes qui servent de maître étalon ici, j’ai envie de dire pas le moins du monde. On est même dans un esprit similaire du 1 avec une gentille pointe de stéroïdes. John Wick est encore et toujours l’ange de la mort sans la moindre pitié, balancer lui une voiture dessus, il se relèvera. Envoyer lui 20 molosses prêts à tuer il les massacrera avant d’aller se prendre un verre.

À la manière d’un James Bond utilisant l’intro des nouvelles aventures pour faire une entrée en matière en douceur, celle de John Wick 2, permet aux nouveaux spectateurs de comprendre en mode ultrarapide ce qui s’est passé dans le 1 et de voir par l’action le pourquoi du comment tout le monde craint John Wick. Et vous savez quoi ? Cela fonctionne encore et toujours à merveille. La violence de certaines cascades (chute à moto, Keanu reeves renverser par une voiture….) ne laisse même pas la place à la moindre question sur « mais comment ils ont truqué le plan ? » on n’y pense pas. On s’en fout d’ailleurs tant le plaisir de replonger dans l’univers de John Wick est tout simplement contagieux. Dès que Keanu Reeves sort de l’ombre alors qu’en off Peter Stormare raconte la mythologie de son personnage suffit à refaire passer de 0 a 100 la boite à émotions. Ce ne sont que 13 minutes servant d’intro au film et ne spoilant pas la moindre chose sur l’intrigue complète du film, mais croyez-moi, c’est suffisant pour donner une furieuse envie d’en voir plus. Il ne fait désormais plus le moindre doute que ce second volet est entre de bonnes mains et que ce John Wick 2 va être encore plus monstrueusement et délicieusement bourrin que le 1er. Et toujours avec la classe et le style entourant le personnage. Rien à jeter, vous avez mon vote sur ce coup. Je valide !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply