Les news Spectacles

Prête moi ta femme ! au Théâtre BO Saint Martin

prete-moi-ta-femme

Léo aime Léa. Léa aime Léo. Comme dans tous les couples, ils connaissent des hauts et des bas. Au bord de la rupture, ils consultent un psy pour sauver leur union Mais que se passe-t-il quand le psy tombe amoureux de sa patiente ? Comment faire quand celui qui est censé sauver votre couple fait tout pour le détruire? L’amour sera-t’il plus fort que tout ? Une comédie pleine de rebondissements dans laquelle il vous est interdit de raconter la fin à vos amis. Quand l’auteur du plus grand nombre de sketchs de l’émission  » On ne demande qu’a en rire  » (Sacha Judaszko) et l’ancien auteur d’Olivier de Benoist (Vincent Leroy) se retrouvent pour écrire une pièce : ça donne une comédie romantique hilarante!

Sacha Judaszko est un de ces nombreux artistes que j’avais vu a la Tv et que j’avais perdu de vue par la force des choses. Du coup quand l’occasion de le voir autrement que sur le petit écran et directement sur scène est venue à moi, je l’ai prise. Quel est le résultat du coup ? « Prête-moi ta femme » est un de ces vaudevilles que l’on pense n’avoir vu que trop souvent et qui pourtant d’un coup réussit à vous emporter aussi bien grâce au tempo de l’ensemble qu’à la folie douce que le trio d’acteur présent sur scène développe pour faire vivre la pièce. Même si le scénario fait en sorte d’être égalitaire dans les répartitions d’actions, il y a bien un acteur qui vole le show littéralement dès qu’il passe la pleine puissance, il s’agit de Thibaut de Lussy. Dire que ce type est un grand malade serait un euphémisme, il prend son temps pour littéralement partir dans les tours, mais une fois qu’il est en orbite inutile d’espérer le faire redescendre. Le presque combat de coqs qui du coup se met en place entre lui et Sacha Judaszko en devient savoureux. L’énergie dévastatrice de l’un s’écrasant sur la nonchalance insolente de l’autre. Créant au passage une dynamique comique aussi simple qu’efficace. Et c’est peut-être d’ailleurs ce qui définit le mieux « Prête-moi ta femme », exercice de style et numéro de force de comédiens cherchant avant tout à être efficace, ce qui dans ce domaine précis (la comédie de boulevard) est une donnée primordiale. Sympathique et drôle sans pour autant en faire des tonnes. Un bon équilibre permettant de passer un très bon moment. Mission accomplie du coup. A voir.

Pour réserver

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply