Les news

Podcast: La complainte du podcasteur sans chiffres.

[podcast_subscribe id="31141"]

Podcast, le mot barbare qui représente l’eldorado audiophonique vers qui tout le monde court. Je suis dans le lot et je fais un bilan….

La chose amusante avec le Podcast est la liberté que cela apporte. On se fait plaisir à s’engager dans une nouvelle sorte de challenge. On se dit peut-être que cela marchera ou non, on verra bien. Bon cela, c’est l’excitation des premiers jours. 3 semaines plus tard et alors que l’on a les mains un peu plus dans le cambouis, on commence à se dire qu’en fait c’est beaucoup de boulot. Bon alors oui, on se rassure, je ne suis pas en passe de dire que je jette l’éponge. Loin de là en fait. Je me rends compte de certains à côté que je n’avais pas en ligne de mire dès le départ. Le plus frustrant est cette notion d’avancer à l’aveugle. Je découvre qu’à la différence d’un blog, avec un podcast tu peux t’accrocher sévère pour avoir une idée définitive de ton audience.

film de noel journal des sorties

Alors j’entends ceux qui me diront oui, il ne faut pas penser à cela, t’es là pour le contenu et j’en passe. Vous avez raison. J’aime bien malgré tout essayer de me faire une idée de la chose, savoir ce qui se trame à l’horizon et si le podcast rencontre son public. Mon hébergeur me fournit certaines stats, mais une grande partie reste en circuit fermée. Du coup l’inconnu est là, on se dit que l’on devra apprendre à faire avec et l’on serre les dents. Alors oui, les chroniques de Chandleyr, cela n’a encore que 3 semaines, pas de quoi s’alarmer si la courbe publique n’est pas encore du genre à côtoyer les poids lourds du domaine. Et en même temps j’entends bien le grincheux du fond qui va me dire « tu fais cela pour l’art, le partage et affiner ton flow verbal avec un micro bonhomme. Tu es là pour distiller de la bonne humeur et intéresser les gens à des nouveaux sujets. Tu n’es pas là pour le buzz, les chiffres et la gloire » Oui, c’est vrai. Mais cette facette obscure du pèlerinage podcastique me travaille. Je suis aussi chiant que le plus tenace des bugs informatiques. Quand j’ai un truc en tête, cela tourne encore et encore. Mais bon en attendant je m’éclate toujours à dire des bêtises dans ce podcast, donc au final… c’est peut-être la seule chose qui compte non ?

Et vous pouvez écouter le Podcast dans le player ci-dessous.

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.