Les news

Phil Lord et Christopher Miller, Solo shoot first…

Phil Lord et Christopher Miller, les ex-réalisateurs de Solo pour Lucasfilm reviennent sur les raisons de la séparation avec Kathleen Kennedy.

Phil Lord et Christopher Miller, deux noms qui resteront à jamais maudits dans l’univers Star Wars. Un peu comme Edgard Wright chez Marvel. Sauf que dans leur cas, ils avaient déjà mis en boîte pas mal d’images du film sur Han Solo avant de se faire virer par la boss de LucasFilm et remplacé au final par Ron Howard. Au moins à la différence de DC, les remplaçants sont des bons réalisateurs quand cela s’impose (comment cela, je trolle… rhooo). Mais revenons-en au sujet, car après un long tunnel de silence sûrement « juridique », les deux réalisateurs commencent enfin à parler de la chose et là encore, cela reste très « prudent ». Lors d’une interview avec le site Vulture, ils ont qualifié le tournage post-renvoi, « d’une expérience magnifique mais prenant fin sur une différence de vision entre eux et LucasFilm sur le produit final ». À mi-chemin entre la réponse politiquement correcte et l’ironie latente sous la bienveillance.

Phil Lord et Miller Solo

Bogoss from outer space

J’imagine que les deux compères pour des raisons juridiques ou monétaires ont dû signer un contrat avec des clauses les empêchant de se répandre dans la presse pendant un certain temps autour du projet. De plus autant être honnête, même si cela doit démanger quand on regarde la façon dont le parcours de Phil Lord et Christopher Miller a pris fin sur le tournage de Solo, cela n’avancerait à rien. Kathleen Kennedy est une femme puissante et ils ont déjà testé les limites de sa patience et eu un avant-goût de l’enfer quand on lui manque de respect. Donc en toute logique, ils joueront le jeu, tout comme David Ayer sur Suicide Squad à l’époque ou encore Gareth Edwards sur Rogue One. C’est malheureusement nécessaire pour continuer sans bousiller sa réputation sur le long terme. Et si des gens doutent qu’une mauvaise relation avec Kathleen Kennedy peut briser une carrière, il suffit de se souvenir du cas Josh Trank. Un nom qui dans un coin du cerveau de Phil Lord et Christopher Miller doit les pousser plus ou moins à rester « correct ».

Phil Lord et Miller Solo

Le calme avant la tempête

Ce qui aboutit à un Phil Lord expliquant la situation sous un angle au final très calme. « We had the most incredible cast and crew and collaborators, I think in terms of us leaving the project, I think everybody went in with really good intentions and our approach to making the movie was different than theirs. That was a really big gap to bridge, and it proved to be too big. » Et dans la foulée Christopher Miller lui emboite le pas. « Sometimes people break up, and it’s really sad, and it’s really disappointing, but it happens and we learned a lot from our collaborators and we’re better filmmakers for it, We’re really proud of the work we did on the movie and we wish everybody the best. » Du coup est-ce que l’on doit s’inquiéter pour le futur de Phil Lord et Christopher Miller ? J’ai envie de dire non, ils vont écrire et produire la suite de The Lego Movie et produire le film d’animation sur Miles Morales pour Sony. Deux univers différents mais un terrain commun : celui de l’animation et jusqu’à présent, les deux compères ont su montrer que c’était un terrain où ils savaient faire de l’argent. L’aventure Solo restera comme un mauvais souvenir qui quelques mois après la sortie du film sera du passé pour tout le monde. Sauf incroyable twist quand Ron Howard rendra sa copie. Wait and see…

Phil Lord et Miller Solo

Tout est bien qui finit bien, vu que le futur est pas dégeu pour les 2 réalisateurs.

 

No Comments

Leave a Reply