Critiques de films Films américains

Pay The Ghost- Nicolas Cage – Critique du film

pay-the-ghost-nicolas-cage

La filmographie de nicolas Cage rentre dans la case des énigmes. Jonglant entre très bon et tout simplement catastrophique, on va dire qu’il a du mal à se poser sur un style en particulier. En gros Nicolas Cage sort quasiment autant de films par an que Steven Seagal. Le hic est qu’en bout de course, sur beaucoup de points, la qualité des deux finit par être équivalente en grande partie dans le négatif. Pay the Ghost en est un bon exemple. Le postulat de départ n’est pas mauvais a mi chemin entre le fantastique, le thriller et le drame familial, la quête de ce père tentant désespérément de retrouver son fils après une disparition qu’il imagine au main d’un pédophile part bien. Mais cela ne dure pas très longtemps pour être honnête. Il y a dans ce Pay the Ghost l’ADN d’un insidious… qui aurait été refait sans idées, sans réalisateur… Sans capitaine à la barre. D’une certaine façon tout est là… Mais jamais dans le bon ordre ou suffisamment arrivé à maturation pour créer le moindre effet probant sur le spectateur. Au mieux Pay the Ghost est illogique, au pire un foutage de gueule. Cela dépendra de votre humeur du jour.

pay-the-ghost-nicolas-02

Le petit monde des films d’horreurs à Hollywood est devenu un Eldorado pour des productions comme blumhouse. Puis, il y a les autres qui ont dans l’ombre de la première voulu émuler le succès. Bien souvent sans y arriver. Blumhouse n’est pas exempt de défauts, mais même les produits faibles cartonnent (Ok pas tous..). Cela force quand même un peu le respect et l’on comprend que les gens essayent de copier la chose. Mais encore faut-il qu’au moins, ils fassent l’effort de créer une tension, une histoire. De mettre sur pied un script qui ne donne pas envie de se prendre la tête dans les mains toutes les deux secondes. En termes de frayeurs Pay the Ghost utilise tous les arguments clichés possibles et imaginable et ne fait pas du tout le moindre effort pour enrober la chose de façon agréable pour que l’on ne sente pas passer la lourdeur de l’ensemble. Non, rien ne nous sera épargné. Les personnages principaux et secondaires sont logés à la même enseigne. Sous développé au mieux, complètement anecdotiques au pire. Nicolas Cage qui malheureusement désormais a fortement l’habitude de ce genre de scénarios s’en sort, mais l’on ne peut pas en dire autant des autres acteurs qui l’accompagne. Le scénario d’ailleurs ne fait absolument rien pour leur faciliter la tâche et c’est peut-être le plus triste dans l’histoire.

Pay The Ghost n’est qu’un long et pénible cheminement vers un climax semblant tout droit sorti d’un film Trauma aussi bien en termes de réalisation que de qualité d’effets spéciaux. Là où sur une idée dans le fond similaire, insidious jouait sur un certain sens du grotesque pour donner une âme particulière à l’ensemble Pay The Ghost joue du cliché et du cheap. Et d’une certaine manière c’est ce qui rend le film aussi déprimant que fascinant. Pris par bribes, il y a plein de bonnes idées dans Pay The Ghost, mais elle ne dépasse jamais ce statut et les unes ne sont pas forcément cohérentes avec les autres. Jusqu’à ce qu’il vire dans le fantastique le plus crétin dans sa dernière partie le film tient encore la route. Ou du moins fait illusion, mais dès que le fantastique part dans les tours, il faut alors reconnaître qu’il n’y a plus rien à sauver concernant ce film. Incohérent, paresseux, l’ensemble s’achève sur une pirouette dont il vous faudra la voir pour le croire tant elle est magnifique de je-m’en-foutisme. Réalisant avec horreur qu’il ne reste plus que 10 minutes de films, le réalisateur part en roue libre absolue et cloture l’histoire d’une telle façon que l’on se demande s’il n’a pas voulu tout simplement donner le coup de grâce a un film agonisant depuis près de 90 minutes..

pay-the-ghost-nicolas-03

Le Nicolas Cage que l’on admire quand il joue dans Joe, est aussi celui qui continue inlassablement de payer ses dettes aux impôts US en tournant dans une production comme Pay The Ghost. J’espère qu’il verra rapidement le bout de ce tunnel, histoire de ne pas voir la fin de sa carrière avant de remonter complètement à la surface. Autant être honnête Pay The Ghost est un boulet de plus au pied de sa filmographie. Dommage.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply