Critiques de films Films américains

Paranormal Activity : Ghost Dimension- Critique du film

maxresdefault

J’entends déjà les voix qui se lèvent au fond de la salle, mais pourquoi est-ce que tu vas voir ce genre de merde ? Oui, Paranormal Activity : Ghost Dimension n’est pas ce que l’on va nommer comme étant un chef-d’œuvre. Loin de là même. Autant le premier de la saga à défaut d’être vraiment bon, se laissait regarder, autant les autres qui ont suivi n’ont fait que descendre toujours plus bas en termes de qualité. La question est donc de savoir où se place ce nouveau volet de la saga ? Eh bien au même endroit pour être honnête. Paranormal Activity : Ghost Dimension est une carbone copie des autres films de la saga ni plus ni moins, c’est aussi peu inspiré que paresseux dans son ensemble et l’on se demande d’ailleurs jusqu’à quand le producteur va réussir à continuer de faire exister sur grand écran ou en VOD ce genre d’arnaques. Le relatif bide du film lors de sa sortie US confirme un peu cette tendance.

L’histoire ne bouge pas vraiment d’un film à l’autre, flirtant entre le DTV bas de game et le remake bâtard d’un Poltergeist, Paranormal Activity : Ghost Dimension peine a existé correctement. On regarde la chose prendre vie sous nos yeux avec un papier et un crayon à la main. Ce fameux papier contenant à vrai dire la liste de tous les clichés du genre que l’on s’attend à trouver dans ce genre de films. Et autant être honnête sur ce point précis Paranormal Activity : Ghost Dimension fait tout pour ne pas décevoir. Si ce que vous vouliez voir se nomme de l’originalité, que vous vouliez avoir peur ou juste en avoir pour votre argent, autant le dire, vous êtes au mauvais endroit. Désolé.

Le film essaye de se racheter en usant et abusant d’effets cheap mis en valeur par des effets spéciaux tous plus mauvais les uns que les autres. On ne sait plus vraiment ou donner de la tête dans le domaine et tout comme le remake de Poltergeist d’ailleurs, ce Paranormal Activity : Ghost Dimension ne fait pas le moindre effort pour créer de la tension ou du suspens. Dès que quelque chose se met en place et que l’on se prend vaguement à y croire, une rafale de mauvaises idées arrive à la rescousse pour tout balayer. L’ensemble finit par devenir rapidement épuisant, ce qui est assez paradoxal tant au final, il ne se passe pas grand-chose de fou dans cette histoire justement. Les ressorts pour créer la peur sont encore et toujours les mêmes, les jumps scares, les plans inutilement long, l’ambiance lente jusqu’à l’insomnie. En fait, même avec de la bonne volonté, il faut bien reconnaître que Paranormal Activity : Ghost Dimension met assez peu de chose suffisamment fortes pour créer de la tension. Voir même nous faire penser un instant que ce dernier volet est un renouveau pour la saga. Non, au contraire et comme bon nombre d’autres avant elle, la saga Paranormal Activity est devenue une vache à lait que l’on purge jusqu’à ce qu’il ne reste plus une goutte et à force de se faire traire sans relâche, les dernières rations ont un goût assez amer. L’exemple parfait de ce grand n’importe quoi tient dans ce DTV même pas de luxe qu’est Paranormal Activity : Ghost Dimension.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply