Critiques de films Films Européens

Paddington 2, all you need is a Paddington pour Noël

Paddington 2 critique du film
Follow me

Paddington 2 c’est un peu tout ce que l’on attend d’un film de fin d’année. Magique, touchant, drôle. La liste est longue et le plaisir immense. C’est parfait!

Paddington 2 de Paul King est-il définitivement le film de Noël quasi parfait ? Sa date de sortie calibrée pour le succès, son style et son contenu qui distille du bonheur en infusion violente… tout est étudiée pour que l’on prenne son pied. Et vous savez quoi ? C’est le cas. J’ai beau m’être lancé dans l’aventure sans voir le 1er film, je ne peux que louer la perfection qui habite ce nouvel opus et ce du début à la fin du film. De quoi parle ce second volet des aventures de Paddington ? Paddington coule des jours heureux chez les Brown, sa famille d’adoption, dans un quartier paisible de Londres, où il est apprécié de tous. Alors qu’il recherche un cadeau exceptionnel pour les cent ans de sa tante adorée, il repère un magnifique livre animé, très ancien, chez un antiquaire. Pas de temps à perdre : il enchaîne les petits boulots pour pouvoir l’acheter ! Mais lorsque le précieux ouvrage est volé, Paddington est accusé à tort et incarcéré. Convaincus de son innocence, les Brown se lancent dans une enquête pour retrouver le coupable… Un ourson en prison, une chasse au trésor dans tout Londres, un Hugh Grant absolument phénoménal, un casting qui n’est pas en reste. Cela fait déjà beaucoup de bons points pour Paddington 2 de Paul King je vous l’accorde. Mais tout cela n’est rien en comparaison de la folie, de l’émotion et de l’humour qui habite ce film.

Paddington 2 critique du film
Paddington 2 de Paul King est un spectacle pour la famille dans la grande tradition de ces films désireux de ne pas s’ancrer dans une seule et unique période. Paddington habite un Londres intemporel, détail voulu par le réalisateur pour parler à tout le monde et pourquoi pas permettre au film de se transmettre. Et c’est le cas. D’un extrême à l’autre de la pyramide des âges, l’aventure qui se déroule sous nos yeux confine au merveilleux. Et de nos jours peu nombreux sont les films jouant dans la catégorie grand public à réussir un sans-faute de ce genre. Il y a ne serait-ce même que dans le personnage le plus anodin plus d’attention et de finesse du détail que dans je ne sais combien de films que j’ai pu voir cette année. On se laisse emporter par la bienveillance et l’imagination sans commune mesure qui réside au sein de Paddington 2 de Paul King. De nos jours dire qu’un film est léger, touchant et humain peut avoir une connotation particulière, on range trop vite dans des cases. Souvent à tort et d’un coup voici que ce petit film réussit presque l’impossible. Faire un film de Noël aujourd’hui rentre dans la case de la légende urbaine. On a plutôt tendance à voir encore et toujours les mêmes comédies en format téléfilm pour la tv. C’est gentil, cela ne déborde jamais et ne laisse surtout pas de traces. Est-ce que l’on peut en dire autant de Paddington 2 de Paul King ? De par son casting, son inventivité de chaque instant et surtout l’immense Hugh Grant difficile de ne pas plonger avec enthousiasme dans ce récit.

Paddington 2 critique du film

On pourrait même aller jusqu’à dire que si vous croisez une personne n’aimant pas Paddington 2, vous êtes enfin en face de quelqu’un de pourri de l’intérieur. Ce genre de spécimen un peu rare qui n’éprouve plus rien. C’est aussi triste que fascinant d’une certaine manière. Avec ce nouveau volet de la saga Paddington (et vu le succès sûrement pas le dernier…) Paul King signe un vrai film de Noël, mais aussi un grand film pour la famille tout court. Capable de parler à chaque membre de la famille et écrit avec une finesse quasi chirurgicale, ce film est une véritable œuvre d’art dans son genre. Il est bon parfois de baisser la garde et de pleinement apprécier un film sans vouloir tout analyser à outrance. Paddington 2 de Paul King possède un cahier des charges simple : faire rêver, divertir, émouvoir… des bases qui devraient être évidentes pour tous les films dans sa catégorie. Mais peu arrivent à jongler aussi bien avec les ingrédients. Paul King le fait sans donner l’impression de se tuer à la tâche. Un résultat magique pour un film qui l’est tout autant. À voir et à revoir encore et encore.

Pour me suivre ou me contacter...
Follow me

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.