Critiques de films Films français

Nos Futurs- Rémi Bezançon- Critique du film

nos-futurs-pio-marmai

Le dernier Rémi Bezancon est à l’image de son cinéma, fin, délicat, drôle et surtout la plupart du temps, si ce n’est même la totalité du temps, il touche au but. Nos futurs c’est l’histoire de deux amis qui se sont perdus de vue, pour des raisons au final commune a tout et chacun. On a tous eu des potes au lycée avec qui l’on pensait refaire le monde ad vitam æternam et avec qui on a fini par se perdre de vue. Puis vient un moment dans la vie où ils reviennent vers nous et l’on doit faire avec. Car cela apporte dans son ombre bien souvent un énorme paquet de remises en cause. Dans le cas présent, les deux potes sont Pio Marmai et Pierre Rochefort. Deux trentenaires à la vie à l’opposé l’une de l’autre et qui pourtant ont toujours ce lien indéfectible qui les unit à la vie à la mort. Pierre Rochefort trouve dans Nos Futurs l’occasion d’incarner un personnage qui possède l’élégance et le charme de son père et une humanité voir même fragilité qui lui est propre. Nos futurs se bâtit autour de lui, de sa place dans son monde, son sentiment de vide dans sa vie et l’envie d’avancer. Une quête commune a beaucoup de monde de nos jours. C’est sur ce postulat simple que Rémi Bezançon construit son film et nous emmène en voyage.

 nos-futurs-pio-marmai-pierre-rochefort

Nos futurs a dans son ADN une justesse de ton qui le rapproche des comédies anglaises. La vie n’est pas que bâtit sur une longue et parfaite route de rire. Il faut de tout pour créer de l’émotion. Du drame, des larmes, du cul, des sentiments. Si l’on n’a pas a minima vécu au moins chacun des ces ingrédients, il manque quelque chose à son existence. Un feeling qui envahit celle du personnage de Pierre Rochefort. Un homme dont la femme en a marre de hurler pour deux. Parler, apprendre à s’ouvrir et se laisser aller. Ou juste à vivre parfois. Et c’est là que le duo Pio Marmai/ Pierre Rochefort emmène le film vers quelque chose possédant une tonalité festive. L’écriture de Rémi Bezançon et de son compère Jean-François Halin emmène le film vers quelque chose de bien souvent hilarant. La dualité de Marmai et Rochefort renforce le potentiel comique du film et les deux acteurs s’en donnent à cœur joie. Autant que les seconds rôles. On avance avec eux insouciant, remontant le fil d’une vie et de soucis qui aurait pu être les notres. Puis d’un coup on se fait prendre. On n’avait pas vu l’émotion monter en sourdine et l’on se dit merde…Nos futurs, c’est avant tout l’histoire de Pierre Rochefort, ce mec un peu à côté de sa vie et qui la traverse comme un fantôme, il recherche ce qui le faisait vibrer et ce qu’il a perdu. Une joie de vivre et une insouciance qui faisait de lui un autre homme.

Road trip humain et comédie fine à la fois, Nos futurs s’amuse à prendre le spectateur par la main pour l’emmener d’un point à l’autre d’un voyage que l’on pensait maîtriser. La vérité est que bien souvent comme dans la vie courante, on ne maîtrise pas grand-chose. On fait avec les événements comme ils viennent, avec le poids du passé et ce qu’il vous laisse sur le pas de la porte. Et au milieu de tout cela et du temps qui passe, on essaye d’aller de l’avant. Ce n’est pas toujours simple, mais c’est la plupart du temps le voyage qui est le plus important. Nos futurs c’est le récit d’un voyage à contre-courant. Remi Bezancon en s’entourant d’un casting de premiers rôles et de seconds rôles juste parfaits signe ici sûrement son meilleur film ( pour l’instant). Difficile de parler d’un film en restant volontairement à la surface des choses, mais si l’on connaît tout de suite les sillages de la route que l’on va emprunter où est le plaisir. Une fois de plus en tout, Rémi Bezançon réussit à trouver l’équilibre juste entre émotion et rire. C’est simple, beau et sans fioritures et j’ai profondément aimé ce Nos futurs, a qui l’on souhaite pourtant d’en avoir un très beau.

You Might Also Like

1 Comment

Leave a Reply