Les news

[News] Steven Spielberg et Jennifer Lawrence bientôt en duo?

Warner Bros est-elle en passe de faire un futur film à Oscars ? On peut se poser la question en voyant la news du jour. Warner est en effet en pleine finalisation de l’achat des droits cinéma du livre autobiographique de Lynsey Addario It’s What I Do: A Photographer’s Life of Love and War. La compétition est visiblement féroce, mais Warner est quasi certain de l’emporter pour la simple et bonne raison qu’ils ont un double joker de poids pour donner vie au projet. Le genre de duo que je n’aurai pas vu travailler ensemble ( va savoir pourquoi…) et qui pourtant va se réaliser Steven Spielberg a la réalisation et Jennifer Lawrence dans le rôle-titre. Lynsey Addario est une femme dont l’histoire a tout ce qu’il faut en magasin pour donner naissance à un grand film. Elle est une des rares reporters de guerres récentes qui possède une expérience de l’Afghanistan, de l’Irak ou du Congo. Elle fut même prise en otage par des partisans de Kadhafi. Son histoire est une mine d’or pour un scénario de film. Je ne doute pas que du coup Steven Spielberg soit capable d’en tirer quelque chose de brillant. Pour Jennifer Lawrence, c’est un pari intéressant de tourner avec Spielberg justement. Loin de n’être que la fille d’Hunger Games, Jennifer Lawrence possède un talent certain qu’elle ne cesse de diversifier. Ce film serait pour elle une marche de plus vers de nouveaux territoires filmiques. Puis le trajet semble déjà beaucoup moins risqué quand on a Steven Spielberg avec soi.

It's-What-I-Do
L’histoire de Lynsey Addario offre aussi la possibilité de creuser dans les nouvelles racines des conflits au Proche-Orient. Comme en témoigne une des périodes les moins heureuses de sa vie avec son enlèvement par les milices de Kadhafi. Cet article de l’express donne une idée de ce fut cette période.

« Ils ont pénétré illégalement dans le pays et quand l’armée a libéré la ville d’Adjabiya des terroristes (…), ils l’ont trouvée là-bas « , a précisé Seïf al-Islam Kadhafi à la chaîne américaine ABC, en réponse à une question sur ces journalistes.
« Ils l’ont arrêtée (…) Mais ils se sont réjouis ensuite en se rendant compte qu’elle était Américaine et non Européenne. Grâce à ça, elle sera libérée demain », a-t-il dit.
Le fils du colonel Kadhafi n’a pas donné le nom de la journaliste, ne confirmant pas qu’il s’agissait de la photographe Lynsey Addario, un des quatre journalistes portés disparus près d’Ajdabiya.
La décision sur le sort de la journaliste « n’est pas de mon ressort », a-t-il dit.

Source

La matière est là, il ne reste plus qu’à attendre désormais la mise en chantier du projet. Mais avec un casting pareil devant et derrière la caméra, l’erreur semble peu probable.

No Comments

Leave a Reply