Les news

[News] Quand le Sony Leak prend des allures de 9/11

Depuis le début de l’affaire le sony leak plonge les journalistes et le public dans une opposition assez violente. Il y a ceux qui défendent le fait qu’il est hasardeux de dévoiler toutes ses informations obtenues illégalement et pouvant causer du tord…( il ne faut pas en effet oublier qu’au-delà des news faisant le devant de la scène, il y a aussi les numéros de sécus des employés, les données bancaires et j’en passe…) des choses moins funs que des gossips. Mais cela le public ne le sait pas forcément ou ne s’y intéresse pas. Puis d’un autre côté, il y a l’envie de comprendre la chose. Est-ce réellement aussi évident que la Corée du Nord décidant de se venger de Sony à cause d’un film ? La chose semble tirer par les cheveux malgré tout et placerait le pays dans une position peu favorable si les choses commençaient à partir vers des cimes improbables. Mais jusque-là le scénario semblait improbable. Du moins jusqu’à ce que dans la foulée de la promesse d’un cadeau de Noel s’apprêtant à mettre Sony dans son pire état, les hackers passent à la vitesse supérieure. Celle séparant du hacking causant des dommages économiques à des menaces de terrorisme pure et dure. L’article de Variety ci-dessous donne la teneur du message et comme vous le voyez, c’est assez éloquent et ne joue plus du tout dans la même catégorie.

Sans titre-1

source: variety

Cela fait surtout revoir toute l’affaire sous un angle totalement différent. L’alibi de la Corée du Nord est presque trop beau pour être vrai. Base numéro un détourner le regard et choisir un homme de paille. Dans le cas présent une victime de paille permettant ainsi de ne pas avoir le regard d’intrus vers soi. Base deux prendre un alibi crédible avec la victime, cette vengeance pour les moqueries autour du leader de la Corée du Nord. Cela a des allures de série B. Mais cela occupe le terrain médiatique et dans un autre temps pendant que le barnum médiatique se met en place continue son travail de sape. Le grand public ne connaît pas l’étendue des fichiers dans la nature. Une petite partie est arrivée au public, le reste est encore entre ici et ailleurs. Sachant que le hack a eu lieu en deux temps, 6 mois avant le jour J, l’aspect à ne pas négliger est l’attaque économique plus sournoise. Sony suite à cette attaque va passer une très mauvaise année à colmater les brèches. Le fait que le ton change dans sa relation avec la presse et que les menaces de poursuites prennent forme montre que le studio est conscient des risques ( ou simplement de ce qui navigue encore dans la nature et n’a pas atteint la surface…) et tout cela crée une tension. Celle qui au-delà de l’aspect drôle de la chose déstabilise un studio et par ricochet la maison mère causant des troubles. Le fait que de façon appuyée la menace de frappes contre d’autres studios se répète laisse presque à croire que Sony au-delà des apparences est un galop d’essai pour autre chose.

Déstabiliser une économie peut se faire par tant de choix possibles. Créer le chaos est l’une d’elle. L’industrie du divertissement, génératrice de cash et de formatage culturel fait office de monstres à deux têtes dans la symbolique. Abattez les deux et vous gagnez sur le plan aussi bien économique que culturel. Le cinéma n’est pas le simple cœur des États-Unis, mais cela reste par le jeu des investisseurs et des nombreuses sources géographiques de capitaux qui y transitent un château de cartes dont les bords vont au-delà de l’océan. Infliger des pertes économiques à ce centre névralgique et les secousses qui en découleront se feront sentir pendant de nombreux autres mois. J’extrapole, je regarde tout cela sous le prisme déformant de mon imagination, mais c’est assez fascinant que d’un simple hack de petit révolutionnaire, ce sonyleak passe d’un seul coup dans la catégorie des menaces presque terroristes que personne n’avait vu venir.

1 Comment

  • Reply
    Lyricis (@Lyricis)
    décembre 17, 2014 at 12:43

    Quand tu mets « Le grand public ne connaît pas l’étendue des fichiers dans la nature. » je crois surtout que ‘le grand public’ en a un peu rien à foutre :’)

  • Leave a Reply