Les news

Netflix et la question de la diversité, si loin du PAF…

[podcast_subscribe id="31141"]

Netflix et la diversité, c’est un peu le jour et la nuit quand on regarde ce que le PAF nous propose. Du coup, ce dernier est-il si bien placé pour donner des leçons?

Netflix est-il un grand satan ? Si l’on se fie à ce que dit le milieu Français on a parfois l’impression que oui. Ok, je minimise la chose… quel est le degré de sincérité dans les hurlements du milieu ? Je ne sais pas. Je pense qu’il est assez limpide que tout le monde défend son terrain face à un ennemi avec plus de libertés et de moyens surtout. Et dans ce cas précis comment fait-on ? En utilisant les armes à disposition. La plus fréquente restant la mauvaise foi. Il y a bien un domaine sur lequel Netflix est difficilement attaquable. Lequel ? La place offerte aux minorités. Que ce soit dans les séries, dans la réalisation de films, de documentaires, dans les choix de rôles qui sont offerts. Netflix n’est certes pas irréprochable, mais elle embrasse beaucoup plus que les autres cette diversité. Le tout aboutissant à une multitude de programmes qui en bout de course reflètent bien mieux que prévu le paysage actuel. Et ce en faisant en sorte de ne pas cacher aussi bien le bon que le mauvais. Et de l’autre côté nous avons l’industrie française. Et là c’est le drame. Comme je le disais, je veux bien que l’on critique un outsider, c’est le jeu. Mais, il faut aussi voir ce que l’on amène sur la table dans ce cas. Et si l’on s’arrête sur la problématique de la diversité autant reconnaître que la tv française reste en grande partie une tv de blancs faite pour les blancs. Cela se regarde le nombril et ne veut pas déroger aux dogmes en place depuis trop longtemps. Netflix embrasse-t-elle cette diversité et le marché qu’elle représente par bonté d’âme ou mercantilisme ? Personne ne sera dupe. Hollywood est un buisness. Mais la vérité est que tout ce qui compte en bout de course est ce que l’on voit dans l’écran. La représentation…

Le marché Français repose sur des vieux schémas de castes qui se perpétuent ouvertement ou plus sournoisement dans l’attribution des rôles et tout ce qui va avec. Au-delà du blanc, l’intérêt du public chute. Est-ce que les choses peuvent changer ? Oui, le public n’a pas de soucis avec la diversité dans les productions US qu’il consomme. Mais bizarrement pour le marché français, l’idée même de vouloir répliquer la chose sonne de plus en plus comme une aberation. Entendons-nous bien, je ne dis pas que la chose n’existe pas dans le paysage français. Mais si l’on compare tout ce que Netflix sur le sujet peut faire en un an, face à une décennie dans le paysage français, l’impression que l’on avance au ralenti nous prend à la gorge.

netflix

Et finit du coup par rendre encore plus comique les hurlements de l’intelligencia française contre Netflix. La clé du succès tient-elle dans une ouverture à la diversité ou juste la volonté de se placer en précurseur des envies du public ? Netflix combine les deux et expérimente des choses en ouvrant un regard le plus large possible sur ce que représente le monde. La France semble avoir les deux pieds dans le ciment, pris dans une immobilité dont elle se contente. Le tout bloquant son paysage a celui de son reflet dans le miroir. Et quand la Tv Française se regarde dans le miroir, elle voit souvent du blanc et encore du blanc. Poussant ainsi sûrement la majorité des gens la composant à se demander pourquoi changer au final ? Peut-être un jour qui sait ?

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.