Critiques de films Films français Les news

Mon Garçon, Guillaume Canet se croit dans Taken et c’est le drame…

Follow me

Mon Garçon, c’est l’exemple même d’une bonne idée de déaprt. Un exercice de style qui avait tout pour être bon et se perd totalement en route. Dommage…

Mon garçon de Christian Carion avec Guillaume Canet, c’était la promesse d’un thriller à la française. Quelque chose certes d’expérimentale mais intriguant. Un casting solide avec Canet et Mélanie Laurent, une ambiance pesante, un sujet universel (un enfant disparu). Tout était en place. Mais soudain les ambitions du réalisateur se heurtent à la réalité. Filmé ce récit en plaçant Guillaume Canet dans les conditions du réel et en le laissant découvrir au fur et à mesure l’intrigue aurait pu être une chose intéressante. Malheureusement très vite la chose atteint ses limites et c’est principalement la faute d’un scénario ne sachant pas le moins du monde où il va. De quoi parle Mon garçon de Christian Carion avec Guillaume Canet ? Passionné par son métier, Julien voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex-femme en larmes : leur petit garçon de sept ans a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter.

mon garçon guillaume canet

Si j’étais méchant et beaucoup trop synthétique, je dirais que Mon Garçon est la version Art et Essai de Taken. Le tout pour un résultat tout sauf attrayant en bout de course. Une fois de plus la faute à ce foutu scénario qui emboite les différentes parties de son puzzle de manières bien souvent totalement aléatoires, s’arrétant très vite pour switcher sur une autre et ne jamais finir de développer ce qu’il vient de mettre sur la table. Créer une tension et un sentiment de perdition est une chose et un vrai challenge aussi bien d’écriture que de réalisation, mais ici la chose explose très vite en plein vol. Mon garçon de Christian Carion avec Guillaume Canet donne l’impression très désagréable d’avoir collé bout à bout 3 drafts successifs du scénario du film, 3 versions explorant chacune un axe possible, qui en soit était potable. Mais le twist est qu’en ne développant rien volontairement sous prétexte de garder la pression et le sentiment de retranscrire le héros perdant pied, Christian Carion cloue son film au mur. Guillaume Canet sous pression part dans tous les sens, sans que la main directrice d’un réalisateur le canalise. Ce qui aboutit a un climax que l’on pensait important dans le déroulement de l’histoire et qui très vite devient juste ridicule. Mais pire encore la structure chaotique du scénario se répercute aussi bien sur le cœur de l’histoire dont on se fout un peu au final, que sur les personnages secondaires. Le second mari ne sert à rien, Mélanie Laurent voit son rôle au final rester assez caricatural et l’enchaînement de fausses pistes artificielles montrent que personne ne savait quoi faire de cette histoire.

Mon garçon de Christian Carion avec Guillaume Canet n’est pas si honteux que cela dans son intention. Christian Carion a au moins le mérite d’essayer de sortir des sentiers battus, mais l’intention ne fait malheureusement pas tout. Sautant sans arrêt d’une direction à l’autre, le film se perd en route et laisse le spectateur sur le bord de la route. Pire encore l’émotion qui aurait du être intense dans ce film ne prend jamais. Même si le sujet de base était pourtant universel, que faire face à l’enlèvement de son enfant. Surtout lorsque l’on est un monsieur tout le monde. Mon garçon de Christian Carion aurait dû garder une ligne directrice bien plus concise et ne pas s’éparpiller sur une tonne de sublopts pour le moins sans intérêts. Cela aurait permis en bout de course de rendre le final plus intense et solide. Mon garçon avait de quoi être un récit très noir, il est au final malencontreusement fumeux et artificiel. Encore une fois si la chose avait été faite par un réalisateur plus à l’aise avec ce genre de styles, le résultat aurait peut-être eu une chance de surprendre. Mais très vite Christian Carion donne l’impression de s’être mis les pieds dans un domaine trop grand pour lui. La plus grosse faute de ce film est de manquer de cœur et accessoirement d’intensité. On applaudit Christian Carion pour l’effort, mais dans le fond, on ne peut malheureusement pas nier qu’en bout de course, Mon Garçon reste un petit film assez dispensable. Dommage… Next !

Pour me suivre ou me contacter...
Follow me

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.