Les news TV

Missions, 1er pas frenchy dans la SF en TV…

La première mission habitée vers Mars, financée par un milliardaire philanthrope et l’ESA, est en approche de la planète rouge après 10 mois de voyage. A bord, scientifiques et astronautes de haut niveau et une jeune psy, chargée de superviser la sécurité mentale de cette mission historique. Mais, à quelques heures de lancer la plus attendue procédure d’atterrissage de tous les temps, une autre mission, portée par une gigantesque multinationale de l’informatique et la NASA conjointes et dotée d’un vaisseau à propulsion plasma plus moderne et plus rapide, leur est passé devant avant de perdre le contact. Ceux qui pensaient être les premiers à marcher sur Mars deviennent donc malgré eux une mission de sauvetage de leurs concurrents.

Il n’est pas évident pour des Français de se lancer dans le domaine de la SF à la tv. Le milieu est pour le moins formaté, ce n’est pas notre culture et surtout nous n’avons pas le budget pour ce genre d’aventure. Du coup l’existence même de la série Missions sur OCS était une sorte d’aberration pour moi. Mais typiquement aussi le genre de celle qui me donne envie d’en savoir plus. Après avoir découvert les 4ers épisodes de la série, je dois bien reconnaître que l’avis final (et ce malgré beaucoup de défauts) est positif. Oui, Missions n’est dans l’ensemble pas très bien joué, oui, il y a des incohérences assez violentes dans le script et les réactions des personnages face à certaines situations laissent pour le moins perplexe. Mais, au milieu de tout cela, il y a malgré tout un aspect intéressant qui transpire de cette petite série : son ambition. Alors oui, il faut raison garder, mais Missions se place dans une dynamique proche des réalisations anglaises. Pas d’argent certes, mais de l’énergie et des idées à revendre. Et c’est en partie ce qui anime Missions. Il est évident que si l’on réfléchit trop, il y a beaucoup d’aspects du scénario qui risquent de faire sauter au plafond. Je ne le nie pas. Mais via son format de 20 minutes par épisodes, Missions met en place quelque chose d’assez nouveau dans notre paysage TV. Utilisant les bases de la SF pour créer sa propre sauce, la série se place dans l’ombre d’un Dead Landes sur France 4 (en moins bien finalisé…) ce qui n’est pas une mauvaise chose au final.

Jouant la carte d’une Sf minimaliste, la série de Julien Lacombe est un objet qui fascinera autant qu’il agacera, c’est évident. Pourtant et ce même si les finitions laissent parfois à désirer ce Missions n’est pas la chose horrible que certains veulent laisser croire. Imparfait certes, mais intéressant dans son approche au final old school de la sf, cette série ouvre une possible brèche dans le paysage français. On verra si celle-ci donne naissance à d’autres projets du même genre, ou si elle finira dans un autre mur. En attendant, le démarrage donne envie d’en voir plus. Et surtout d’espérer que si saison 2 il y a, le budget grimpera et le temps accorder à l’élaboration des scénarios aussi. Wait and see. En attendant, Missions mérite qu’on s’y intéresse ne serait-ce que pour l’effort.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply