Critiques de films Films américains

[Critique] Mission Impossible: Rogue Nation-Cristopher McQuarrie

mission-impossible-rogue-nation-the-team03

L’équipe IMF (Impossible Mission Force) est dissoute et Ethan Hunt se retrouve désormais isolé, alors que le groupe doit affronter un réseau d’agents spéciaux particulièrement entraînés, le Syndicat. Cette organisation sans scrupules est déterminée à mettre en place un nouvel ordre mondial à travers des attaques terroristes de plus en plus violentes. Ethan regroupe alors son équipe et fait alliance avec Ilsa Faust, agent britannique révoquée, dont les liens avec le Syndicat restent mystérieux. Ils vont s’attaquer à la plus impossible des missions : éliminer le Syndicat.

mission-impossible-rogue-nation05

La saga Mission Impossible au cinéma est très particulière. Tout comme la carrière de Tom Cruise d’ailleurs. Le monsieur est son premier spectateur. Il est celui qui avant tout le monde doit être satisfait de sa prestation sur grand écran. Le sceau de qualité Tom Cruise est ce qui fait encore aujourd’hui la marque de son succès. Après un passage a vide, l’homme a su se reprendre et s’entourer des meilleures pour faire revenir à la surface sa carrière. La rencontre avecCristopher McQuarrie fait partie de ces bons moments. Que ce soit dans l’ombre pour des rewrites ou sur le devant de la scène ( Jack Reacher et aujourd’hui Rogue Nation) le duo entre les deux hommes fonctionne de façon parfaite. Pour la simple raison que ces deux personnages aiment le cinéma. Celui qui en met plein la vue sans prendre le spectateur pour un con. Jack Reacher avait cette aura aussi bien sur le fond que la forme et Mission Impossible Rogue Nation la multiplie. Le dernier volet de la saga fait par Brad Bird était juger par beaucoup comme le vrai renouveau de la saga. Mais en découvrant ce Rogue Nation, on ne peut qu’avoir envie de balayer ce fait tant le travail accompli est parfait.

mission-impossible-rogue-nation06

Tout ce que l’on aimait dans le 4e volet passe à la vitesse supérieure dans ce film. L’action est non-stop, les personnages de premiers ou de seconds plans ont de la place pour exister et une classe folle se dégage de l’ensemble. Tout comme un véritable amour de ce qu’est le cinéma d’espionnage ou plus simplement des bases de la série Mission Impossible. Seul contre tous, une équipe face à l’impossible. Les fondations de cette équation semblent anciennes et passées de mode et pourtant Cristopher McQuarrie réussit à revitaliser l’ensemble. Comment ? En se basant sur une science presque mystique de la construction narrative, mais surtout en changeant le rapport de force dans le film. Non Tom Cruise n’est plus le super héros increvable…enfin si quand même. Mais cette fois, il découvre dans la personne de Rebecca Fergusson ( la révélation du film) son alter ego. C’est bien simple, elle vole la vedette à Tom Cruise à plus d’une reprise et l’on sent bien que c’est toujours avec son consentement. Edge of Tommorrow possédait un vrai personnage féminin en la personne d’ Emily Blunt, cela avait été une idée en béton armée. La magie opère à nouveau ici. C’est bien simple, cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu un personnage d’espionne imposant aussi simplement un sex-appeal monstrueux et un tel côté badass. Tout aussi casse-cou ou suicidaire que Tom Cruise dans le film, le personnage de Rebecca Fergusson s’impose comme une évidence. Casting parfait reposant sur une écriture qui l’est tout autant.

mission-impossible-rogue-nation01

Rogue Nation tout comme le dernier film de Cristopher McQuarrie, Jack Reacher fait la part belle à Tom Cruise, mais évite pour autant de tomber dans le piège de la glorification idiote et du cliché. Pas de love Story entre Rebecca Fergusson et c’est une bonne chose, juste un jeu de la séduction en mode passif/agressif qui fonctionne à merveille. Une volonté d’innover dans les séquences d’actions. Il y a en effet des vraies idées de mises en scène et de rappel à des classiques, que ce soit dans l’assassinat à l’opéra, la séquence sous marine ou cette monstrueuse course poursuite au Maroc, Christopher McQuarrie  joue avec tous les éléments a sa portée. L’écriture est affutée comme les lames des couteaux du personnage de Rebecca Fergusson et d’un point de vue de mise en scène, Rogue Nation n’a jamais à rougir de la comparaison avec d’autres blockbusters du même genre. Il les surpasse. Tom Cruise aime offrir du grand spectacle, c’est la raison pour laquelle après tant d’années, il continue de trôner en tête de son royaume. Difficile de ne pas être admiratif devant cette nouvelle démonstration de force qu’est Rogue Nation. C’est du grand spectacle, intelligent et qui n’a pour envie que donné du plaisir aux spectateurs. La mission aurait pu être impossible pour d’autres ( surtout au 5e film de la saga), mais Cristopher McQuarrie la réussit avec un talent absolument impressionnant. Un vrai plaisir de cinéma.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply