TV

Minority Report passe du grand au petit écran et s’écroule…

minority-report-fox-pilot

Le pilote de Minority Report dès le début de la promotion avait tout d’une mauvaise idée. La vérité est malheureusement raccord avec les premières impressions. En effet loin d’être aussi classieux ou à défaut intéressant et ambitieux que le film de Spielberg, la déclinaison tv de Minority Report a des faux airs de série datant des années 90 aussi bien en termes de mise en scène que de scénario. Je ne dis pas que les choses sont horribles ( surtout que depuis la fox a visiblement fait des reshoots pour corriger certains aspects et développements de personnages), mais cela ne donne pas beaucoup d’espoirs pour la suite. Pourquoi ? Pour la simple raison que dès le pilote, la série peine a voir sur le long terme. Nous sommes devant un « cop show » très basiques comme on en a déjà vu 1000 fois ailleurs. Le manque d’originalité de l’histoire aurait pu se voir amoindri si les personnages étaient bons. Mais là encore, ils sont terriblement transparents. La flic badass, mais avec un cœur d’or et pas forcément de backstory…le precog complètement inadapté pour la vie courante, mais désireux d’aider son prochain. Le tout saupoudré de tentatives d’humour pas toujours glorieux. Alors oui, il ne faut pas tirer sur l’ambulance, il existe des tas de séries qui après un mauvais pilote sont devenues bonnes ( et vice-versa), mais ici la mécanique est longue à se mettre en marche.

Les precogs manquent de carrure et l’on peine à s’intéresser aux troubles qui sont les leurs. L’ombre d’une conspiration avec le nouveau programme pour lutter contre le crime est assez prévisible et continue d’enfoncer le clou d’une certaine forme de monotonie. Le pilote oublie de se créer une véritable identité graphique. Là où Spielberg travaillait le fond et la forme pour donner une forme puissante et surtout de la force à son histoire, le pilote de Minority Report la joue petit bras. Et pas besoin d’être precog pour voir que cela n’annonce rien de bien passionnant pour son futur. Dommage.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply