Les news

Meurtre à Orléans, Michèle Bernier la joue Da Vinci Code

Meurtre à Orléans, ou bien Michèle Bernier dans un policier mixant du Da Vinci Code et du Derrick. Le Kamoulox est fort et puissant…

Meurtre à Orléans, le titre est basique et rentre dans le catalogue des séries policières que France 3 enchaine avec un rythme assez fou. L’idée de base semble de cartographier les activités criminelles de chaque ville si l’on se réfère juste au titre de chacun de ces one shots. Et le pire dans l’histoire (enfin pas niveau audience) est que la chose fonctionne à merveille. Pas de critiques sur la qualité de ma part ici, je fais juste un constat. Il est amusant de voir les politiques éditoriales de chaque chaîne, l’analyse des productions et des tranches d’âges que cela vise et de s’étonner encore et toujours face aux audiences qui ne baissent pas. Est-ce que Meurtre à Orléans avec ses faux airs de Da Vinci Code à la sauce Derrick fera un carton d’audience ? Bonne question, mais bizarrement, j’ai comme le pressentiment qu’une fois de plus France 3 aura les mentions honorables du jury. La chose folle reste de voir combien parfois ce sont ceux sur qui l’on mise le moins qui en dehors des circuits traditionnels continue de faire du chiffre dans le plus grand des calmes. Certes beaucoup des productions fiction de France 3 peuvent avoir l’air moins ambitieuses que les autres chaînes, mais le résultat est souvent là. Comme quoi le carnet de chèques à rallonge ne fait pas toujours tout. Une bonne connaissance de son public est parfois tout aussi efficace. Meurtre à Orléans fera t-il un carton d’audience ? Réponse dans la boule de cristal du PAF…

meurtre à orléans france 3

Une jeune femme interprétant Jeanne d’Arc lors d’une fête johannique est tuée d’une flèche en plein cœur. Charlotte Marat, capitaine de police fraîchement arrivée de Paris, assistait au défilé lorsque le drame s’est produit. Elle mène l’enquête avec son gendre, Philippe Cransac, amateur d’histoire médiévale. Ils tentent de comprendre le lien qu’il y aurait entre ce crime et la blessure de la Pucelle au cours de la bataille d’Orléans en 1429. Philippe se passionne pour cette affaire troublante.

meurtre à orléans france 3

No Comments

Leave a Reply