Les news Trailers

Mechanic : Ressurection revient aux affaires et cela tabasse

jason-statham-mechanic-resurrection

Mechanic : Ressurection avec Jason Statham à l’air magnifique. Pas pour la profondeur de son scénario, mais plutôt pour la promesse de grand n’importe quoi que le film semble assumer du début à la fin. Un Jason Statham, c’est comme un Scott Adkins, on veut que cela frappe, que cela fasse mal, que cela brise des nuques et détruise des générations à coups de pompes dans les couilles. Oui, on n’est pas là pour faire dans la dentelle et c’est exactement la direction que semble prendre ce Mechanic : Ressurection. Et vous savez quoi rien ne peut me faire plus plaisir du coup. J’adore Jason Statham pour la simple et bonne raison que tout comme The Rock, il est capable d’à peu près tout faire. Sa côte de sympathie est énorme et quand on regarde un de ses films on est du genre à quasiment tout lui pardonner. Est-ce que ce sera le cas ici ? J’ai envie de dire oui, le film semble totalement en roue libre, mais les images de ce trailer ne cherchent pas à mentir sur la marchandise et c’est en quelque sorte une forme d’authenticité que j’aime bien. Mechanic : Ressurection assume et joue à fond la carte du second degré et de la violence presque cartoonesque. Si Hitman avait eu un brin d’intelligence dans sa production, c’est Jason Statham qui aurait tenu le rôle. D’une certaine manière, Mechanic : Ressurection c’est son Hitman à lui et l’on ne peut pas dire que le résultat soit fondamentalement mauvais. Alors inutile de se prendre la tête sur le script, ses clichés ou autre, le trailer résume d’ailleurs quasiment tout le film. On va prendre le chemin inverse et l’on va s’asseoir et profiter tranquillement de ce grand festival de castagne que nous offre Jason Statham. Parfois, j’essaye d’imaginer un buddy movie avec lui et The Rock, pas l’un contre l’autre, mais en team dans un rollercoaster a la Bad Boys 2. Cela serait tellement magnifique. Mais bon, je m’égare désolé…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply