Livres

[Livres] Tu lis quoi en ce moment ? #1

Depuis toujours, je bouffe des livres comme d’autres avalent de la junk food. L’arrivée des versions numériques change un peu ma façon d’aborder la chose, psychopathe que je suis, je déteste corner mes livres. Du coup, les ebooks sont une bénédiction pour moi. Cela ne m’empêche pas pour autant de continuer à lire aussi bien du réel que du dématérialisé. Du coup je me suis dit tiens, commençons cette petite rubrique avec les lectures du moment. Oui, il risque d’y avoir souvent des livres à base de meurtres, de sf, d’horreur et j’en passe. Mais pas que. Oui, je ne suis pas non plus un psychopathe…humm. Alors débutons donc le tour des mes achats et lectures du moment niveau livres.

Un stagiaire presque parfait de Shane Kuhn

 un-stagiaire-presque-parfait

Le livre qui par définition crie à chaque page adaptation au cinéma. Le second degré de chose pourrait donner naissance à quelque chose de très drôle. Alors oui d’une certaine façon on peut voir dans les fondations de ce livre une version divergente de « Wanted », mais cela n’empêche en rien la lecture d’être aussi drôle qu’addictive. Du moins pour l’instant, le livre rentre toujours pour moi dans la catégorie du « page turner ». Reste à voir si un studio a déjà mis la main sur les droits pour l’adaptation.

Le stagiaire se caractérise par son insignifiance. On lui demande d’être corvéable à merci, mais pour le reste personne ne lui prête attention. Passant facilement inaperçu, le stagiaire est ainsi un parfait assassin en puissance.

C’est la raison pour laquelle, depuis une dizaine d’années, John Iago enchaîne les stages en entreprise afin d’éliminer les cibles qu’on lui assigne : quelle meilleure couverture, en effet, pour un tueur à gages ? Ainsi vient-il tout juste de rejoindre l’un des plus grands cabinets d’avocats new-yorkais avec pour mission d’assassiner un des associés.

À ses heures perdues, John a décidé d’écrire un Manuel de survie à l’attention des jeunes stagiaires, illustré d’exemples tirés de sa propre expérience. Ce qui lui permet de donner quelques précieux conseils aux nouvelles recrues de Human Resources, Inc, la mystérieuse organisation qui l’emploie, spécialisée dans l’entraînement et le placement des  » stagiaires « .

Le problème, c’est que John n’est plus au top de sa forme. À chacun des trente-quatre meurtres qu’il a commis, quelque chose est mort en lui. Et, alors que l’heure de se retirer du jeu a sonné, la mission qu’on lui a confiée va s’avérer la plus dangereuse et la plus inattendue de sa carrière et faire voler en éclat toutes ses certitudes, tant professionnelles que personnelles.

Entre American Psycho et Un employé modèle, Guide de survie en milieu hostile nous fait pénétrer dans l’esprit d’un tueur particulièrement attachant qui, à son grand désespoir, devient de plus en plus humain à mesure que ses chances de survie diminuent. À la fois drôle, cruel et grinçant, ce premier roman impose d’emblée Shane Kuhn comme l’un des auteurs de thriller les plus inventifs de la scène littéraire.

Game de Barry Liga

Game-bary-ligaDexter à fait beaucoup d’émules. Dernièrement la littérature de genre à pris le pari de changer un peu la donne en nous offrant des serials killer beaucoup plus jeune et tout comme Dexter pris entre deux feux. Ceux de leur penchant et ceux de la morale. Un jeu d’équilibriste pour garder les apparences. Dan Wells avec Nobody et je ne suis pas un serial killer offrait là aussi un portrait novateur du serial killer. Barry Lyga réussit aussi terriblement bien son coup avec la saga Jesper Dent.

Et si le plus dangereux serial killer au monde était? votre propre père ?

À Lobo?s Nod, petite ville tranquille des États-Unis, nul ne veut croire que le corps de jeune fille retrouvé dans un champ est l??uvre d?un serial killer. Jazz, lui, en est convaincu. Et il sait de quoi il parle puisqu?il n?est autre que le fils d?un criminel célèbre dans tout le pays pour avoir assassiné des dizaines de femmes. Son père est en prison mais Jazz, lui, est libre et n?a qu?une crainte : que l?opinion le désigne comme le coupable idéal. Il décide alors de faire équipe avec le shérif et de mettre à profit les enseignements de son père dans l?espoir de démasquer le véritable coupable? Mais est-ce si facile quand on a reçu le goût du sang en héritage ?

Cette saga se découpe en 5 livres ( pour l’instant…) une trilogie principale et du petit spin-of. J’en suis au 2e livre de la trilogie et même si certains effets de styles peuvent parfois agacé, on accroche assez aux personnages. Tout est fait pour que l’empathie du lecteur pour ce trio improbable fonctionne. L’ambiance est loin d’être light quand on en vient au meurtres jalonnant le livre et cela aide à créer un sentiment de malaise et de danger latent entourant les héros. Ce n’est pas du Thomas Harris ou du Connelly, c’est un mix étrange et réussi entre cela et la fine frontière séparant ces auteurs du Young Adult. Étrange et diablement efficace.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply