TV

Les petits secrets de Jessica Jones sur Netflix…

NEW YORK, NY - MARCH 10:  Krysten Ritter filming "Jessica Jones" on March 10, 2015 in New York City.  (Photo by Steve Sands/GC Images)

Il y aura quelques spoilers si vous n’avez pas encore vu l’intégralité de la saison 1…

Il y a surement une tonne de références dans Jessica Jones que le grand public n’aura pas vu. C’est un peu d’ailleurs le grand jeu avec l’univers Marvel que ce soit sur le petit ou le grand écran, il faut savoir chercher l’évident… et ce qui se cache entre les lignes. Dans le genre Jessica Jones a de quoi faire. La série offrant à la différence de Daredevil un incroyable paquet de personnages principaux ou secondaires. Voici donc un point de vue rapide sur la chose pour s’y retrouver.

Le personnage de Jeryn Hogarth qu’interprête Carrie Ann Moss est un personnage qui à l’origine était un homme dans l’univers Marvel. Le changement de sexe n’a pas d’importance particulière. Carrie Ann Moss étant tout simplement brillante dans le rôle de cette garce totalement amoral. Mais la chose intéressante à noter est que Jeryn Hogarth est aussi l’avocate d’un autre personnage Marvel… Iron Fist. En mettant en place la backstory de ce personnage, Marvel ouvre une petite voie de plus vers Iron Fist.

Jessica-Jones-Carrie-Ann-Moss-Jeryn-Hogarth

Dans cette première saison beaucoup de temps d’écran est offert à patsy, la « soeur » de Jessica Jones et sa meilleure amie accessoirement. Mais le point à ne pas oublier dans la mythologie Marvel est que tout comme le personnage de Laurel Lance dans la série arrow, Patsy est une super héroine en devenir elle aussi. Plus précisement Hellcat. Aucun doute que l’on risque de la revoir encore d’ici la saison 2 et les autres séries Marvel sur Netflix.

NEO39KY2oFkiRU_2_b

La grosse surprise tient dans l’importance (logique) que prend Luke Cage dans la série. Je ne m’attendais pas à ce que soit aussi rapide à vrai dire. Son personnage est quasiment à égalité avec Jessica jones (chose logique dans l’établissement de la romance les liant…) La série pose aussi les jalons du mystère entourant le personnage et lui donne une bonne profondeur en appuyant le fait qu’il n’est pas qu’un vulgaire tas de muscles. Dans la mythologie marvel, le personnage sera aussi bien dans les avengers que les fameux Defenders.

33588

La séquence où Trish et jessica discutent de son costume et nom de super heroine dans un flash-back n’est pas innocente, vu que cela fait référence à un passage du comics entre elle et Killgrave… où l’on voit le costume et les évenements tragiques qui suivront pour elle…

jessica-jones-jewel-costume

Jessica Jones propose à Luke Cage d’aller voir une autre détective privée qu’elle sait être excellente, elle dit le nom d’Angela Del Toro… qui dans l’univers marvel est White Tiger, personnage interagissant dans l’univers de Daredevil et Iron Fist. Marvel continue ainsi lentement de placer des easter-egg vers cette série.

Voici le point le plus intéressant de la série pour moi : Will Simpson, « l’officer Simpson » a physiquement quelques points de comparaisons assez amusant avec Steve Rogers, même couleur de cheveux, même look, même stature. Le clin d’oeil est subtil certes, mais une fois qu’on a cela en tête, on ne pense plus à autre chose. Mais, le côté supersoldat ne cesse de se renforcer au fur et à mesure que l’on plonge dans les arcanes du personnage qui au final et malgré sa volonté de garder le contrôle, n’est rien d’autre qu’un monstrueux psychopathe et ce n’est pas innocent vu qu’il est inspiré du personnage de Nuke qui est en quelque sorte une version complètement ratée et instable de Captain America. Frank Simpson (aka Nuke) est un soldat traumatisé par son passé militaire et qui rejoint un programme non officiel de création de supersoldats. ll est aussi un personnage intervenant dans Daredevil : Born Again, ce qui laisse à songer que l’on n’a pas fini de le revoir lui et le mystérieux docteur Kozlov…

daredevil-nuke-jessica-jones-officer-simpson

Détail amusant dans la scène de l’incendie, le drapeau américain sur le zippo de Simpson n’est pas du tout innoncent. Réference direct a son personnage de Nuke et son drapeau américain tatoué sur le visage… Et dernier point assez ironique…quoi qu’il arrive avec ce personnage désormais dans le futur, les morts qui vont jalonner le parcours de Simpson seront la faute de Jessica Jones vu qu’elle avait l’occasion de le laisser mourir par la volonté de Killgrave…

Frank-Simpson-Nuke-in-Ultimate-Marvel-Comics-1

Un autre point appuyant encore plus la connexion même lointaine entre Steve Rogers et Simpson tient dans un dialogue de Captain America 1, lors d’une discussion entre le Dr. Erskine et Steve Rogers :

« The serum amplifies everything that is inside, so good becomes great ; bad becomes worse. This is why you were chosen. Because the strong man who has known power all his life, may lose respect for that power, but a weak man knows the value of strength, and knows… compassion. »

captain-america-1-2
Tout est dit dans cette phrase, Simpson est la parfaite opposition de Rogers, sa version complètement instable. L’expérimentation de cette drogue sur une personne traumatisée n’ayant réussi qu’a créer une bombe en puissance.

En gros, Jessica Jones est peut-être en termes de fortications d’univers, ce que Marvel a fait de plus ambitieux. Cela ne fonctionne pas toujours, mais l’on a au travers de ces 13h une multitude d’origin story servant l’univers qui se crée sous nos yeux. On voit la route vers les defenders se dessiner, tout comme celle de Luke Cage dont le tournage vient de commencer, un clin d’oeil vers Daredevil dont la saison 2 arrive dans peu de temps et plus ambitieux vers une version dark du programme Super Soldier. Tout cela au milieu d’une romance presque impossible entre Luke Cage et Jessica Jones. C’est parfois maladroit, mais j’aime bien l’ambition que Marvel développe ici. Et surtout contrairement à DC, ils ne commettent pas l’erreur de séparer l’univers tv de celui cinéma. Ce qui les rend quoi qu’il arrive plus fort créativement.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply