Critiques de films Films américains Les news

Les derniers Jedi de Rian Johnson, lettre d’amour pour Star Wars!

Follow me

Les derniers Jedi de Rian Johnson était attendu, un pari casse-gueule pour le jeune réalisateur et là où beaucoup sont morts au combat, il brille. Chapeau.

Les derniers Jedi de Rian Johnson est-il la bonne surprise que l’on attendait ? La réponse est un énorme OUI, même si sur le fond comme la forme, ce nouvel opus de la saga risque de fondamentalement en surprendre plus d’un. Après des mois à entendre les bruits en coulisses sur comment contrarier Kathlyn Kennedy était la pire idée du monde, on était en droit de se demander si Rian Johnson allait avoir une certaine forme de liberté de style pour ce film. La surprise est ici que Les derniers Jedi montre de la plus belle des manières qu’en se pliant certes à certaines règles « canoniques » de la saga, Rian Johnson a été sans doute le plus malin de tous les réalisateurs signant avec Lucasfilm. Il y a gagné une liberté de relecture qu’aucun réalisateur n’aura eue jusque-là. Le mot relecture peut sembler fort pourtant il est bien choisi, tant avec Les derniers Jedi de Rian Johnson rebalaye les cartes de la saga avec l’œil d’un fan et l’inventivité d’un réalisateur amenant une vision propre et novatrice. On pense ce que l’on veut de The Force Awakens de JJ Abrams, mais en comparaison de ce second volet de la nouvelle trilogie, il faut bien constater que l’écart de qualité est pharamineux. JJ Abrams a eu le défaut de devoir ouvrir la voie. Et pour cela plus ou moins ranger ses ambitions au placard et suivre la voie tracée par Lucasfilm. En bon soldat, il a donc pris pour les autres. Une attitude qui au regard du résultat de ce que livre Rian Johnson a du bon.

 

rian johnson les derniers jedi
Les derniers Jedi de Rian Johnson est un condensé de ce que pourrait être un Star Wars réalisé par Spielberg et un réalisateur ayant grandi dans son ombre. L’inspiration du maître se ressent d’une certaine manière dans la façon dont Rian Johnson utilise l’humour. Beaucoup plus drôle que prévu, les derniers Jedi n’en tombent jamais pour autant dans le slapstick. Bien au contraire. Un peu à la manière de ce que Spielberg avait fait sur les Indiana Jones, Rian Johnson réussit à fondre cet ingrédient dans les recoins de son récit sans jamais que cela déborde en résulte une recette à l’équilibre parfait et laissant assez de places aux autres ingrédients pour exister pleinement. Et dieu sait que dans ce registre, les derniers jedi n’en manquent pas de saveurs. Aussi sombre, qu’humain, voir aussi mythique que tout simplement romantique on est au fil des 2h30 du récit constamment balancé d’un extrême à l’autre sans pour autant ressentir un mal de mer potentiel. Et ce qui est encore plus frappant dans la chose tient que durant tout ce voyage, le nombre de personnages que l’on rencontre est hallucinant et a 95 % (sauf un caméo plus ou moins inutile…). On est surpris de voir comment tout le monde cohabite à merveille. La vieille génération qui se voit offrir une mise en avant mythique et la nouvelle génération qui (multiple dans ce film) explose au travers de personnages féminins apparaissant comme le vrai moment de grâce de ce film.

 

rian johnson les derniers jedi
Les derniers Jedi de Rian Johnson est un film hautement féminin que ce soit via Daisy Ridley, Laura Dern, Carrie Fisher ou l’incroyable Kelly Marie Tran (qui est la révélation du film), c’est le 1er Star Wars que je vois offrir à autant de femmes l’occasion de briller en dehors d’un moule trop défini. Le personnage de Kelly Marie Tran est un exemple prenant et intéressant de l’approche de Rian Johnson pour renouveler la saga, Les derniers Jedi est un film jouant sur deux fronts. Celui des têtes d’affiche de la saga classique et de The Force Awakens et les petits nouveaux qui entre les mailles du filet se taillent une place en sortant de nulle part. Et au-delà du symbole sur une actrice d’une minorité qui se voit offert l’un des plus beaux rôles du film, on ne peut qu’être admiratif devant tout ce que Rian Johnson met de son amour de la saga via le personnage de Rose.

rose les derniers jedi

Une idéaliste vivant dans l’ombre de sa sœur légende de guerre et admirative de l’aura de Finn. Loin de l’image de badass presque cliché par nature que pouvait avoir Jin-Erso dans Rogue One, Rose est immédiatement attachante. Rian Johnson en fait presque en parallèle de Rey dont l’ascension vers la force est en marche une autre héroïne sur qui pourrait se bâtir une saga entière. Pourquoi ? Pour le simple fait qu’en deux séquences dans le film une de dialogue entre elle et Finn regardant un paysage et ce qui se cache derrière… et une action à la fin du film juste superbe, il en fait bien plus que la simple « nobody » qu’elle était au début de l’histoire. Un peu comme ce jeune Luke Skywalker qui rêvait en regardant le ciel.

rian johnson les derniers jedi
Est-ce que les anciens personnages du premier film gagnent eux aussi en profondeur ? Rey dans sa relation avec Kylo et Luke Skywalker montre combien les apparences pour le futur sont trompeuses et combien la partie d’échecs qu’elle commence ici pourrait bien ne pas tourner comme elle le prévoyait. Kylo de l’ombre à la lumière et de la lumière vers l’ombre montre tout comme dans le film précédent qu’il est encore et toujours le personnage le plus complexe de la saga. Celui sur qui avec Rey va sans doute reposer toute la fondation du final. Mais c’est bien Mark Hamill et Carrie Fisher qui se voit tous les deux offrir ici une mise en avant dont la finesse d’écriture laisse pantois. Jamais de mots de trop, jamais de pathos inutiles dans la mise en scène, Rian Johnson connaît l’importance de ces deux personnages, les aime et respecte chacun des bouts de l’aura qui les accompagne depuis des années. En résulte une mise en avant sur l’écran surprenante pour les deux et chacun dans des régions de la force que l’on n’attendait pas. John Boyega en Finn continue sa métamorphose pour finir par atteindre dans les derniers instants une étape de sa vie qui risque d’en laisser plus d’un accrocher à son siège. Mais que serait cette nouvelle trilogie sans Poe Dameron et BB8, le premier finissant par remplacer dans le cœur et l’esprit le Han Solo d’origine, casse-cou, grande gueule, le duo qu’il forme avec BB8 (sorte de Chewie à roulettes… en bien plus psychotique et badass ici) fonctionne toujours à merveille. Et c’est le plus fascinant en bout de routes. Les derniers Jedi de Rian Johnson est un échiquier improbable en quelque sorte. Après le nombre de réalisateurs viré avant même le tournage, en plein cours ou exclus de la salle de montage, on ne donnait pas vraiment chère de la peau de Rian Johnson sur ce récit. Et dieu que l’on avait tort.

rian johnson les derniers jedi
Les derniers Jedi de Rian Johnson c’est un peu le film que l’on attendait depuis l’annonce du départ de George Lucas de la saga. Un mix enfin équilibré des bases et d’un renouveau porté vers le futur de la saga. En combinant à merveille le besoin de continuer de développer ou clôturer les bases lancées par JJ Abrams dans The Force Awakens, Rian Johnson réussit sans le moindre mal à donner vie à quelque chose d’assez fantastique. Il y en a pour tout le monde dans ce film, les fans hardcore de batailles spatiales, les romantiques, les explorateurs désireux d’en apprendre plus sur tout ce qui se cache dans les petites planètes de l’univers Star Wars. Rian Johnson au-delà d’être un grand réalisateur est aussi et surtout un véritable amoureux de la saga tout comme du cinéma tout simplement. Et avec un tel alignement d’étoiles on ne peut que valider la naissance de ce qui est un des plus beaux et surprenant opus de la saga Star Wars pour l’instant. Cela va être très difficile de passer ensuite. Mais en attendant, cela conforte ma sympathie pour Rian Johnson et mon impatience de le voir s’attaquer à cette nouvelle saga, dont je suis certain que la dernière séquence du film porte les racines… C’est un énorme oui pour moi !

Pour me suivre ou me contacter...
Follow me

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.