Les news

Les chroniques de Chandleyr, petit bilan…

[podcast_subscribe id="31141"]

Le Podcast, c’est le nouvel El Dorado. Tout le monde veut y aller et je ne suis pas différent de la masse vu qu’avec 9 épisodes des Chroniques de Chandleyr au compteur, j’ai passé le cap de la réflexion. On saute dans le grand bain et l’on se dit que l’on se posera les questions ensuite. En soit la chose est classique et pas forcément idiote. Si l’on réfléchit trop on avance jamais et l’on se retrouve encore à repenser et c’est le drame. A mi parcours de ce lancement et après un passage au Podcast Paris Festival pour écouter parler de Podcast, le moins que l’on puisse dire est que la température prend un coup de froid. Non pas que je veuille arrêter le projet. Juste qu’avec l’excitation des premiers jours vient maintenant le temps des constats. Ces petits défauts que l’on passe sous le tapis, ces flottements, ce style qui se cherche et l’on se dit merde y’a encore du boulot.

Je parle de cinéma, je parle de tout, je parle de moi. Un joyeux bordel pas toujours cohérent qui me ressemble. Mais avec le temps et les numéros qui s’entassent, je me demande si la forme ne l’emporte pas sur le fond. La beauté du podcast est que je n’ai pas encore à me poser les mêmes questions que sur le blog. Moins de rigidité et de problématique annexes. Est-ce que pour autant cela simplifie tout ? Non, j’admire les gens qui arrivent à prendre le podcast complètement à nue dans la manière de le créer. Je suis peut-être encore parasité par des tics qui perdurent. D’où, comment et pourquoi, je n’en sais rien. Ce que je me dis est qu’une réflexion autour de ce sujet ne serait pas du luxe. Ne serait-ce que pour réussir à trouver encore une fois la meilleure manière de parler des choses. Un truc qui soit moins foutraque que prévu. Un truc qui me ressemble, et cela nécessite de refaire le tour des fondations. Revoir sa copie et comprendre ce qui pêche. Ne pas prendre le temps de se remettre en question serait une erreur. Surtout quand comme moi on bosse en solo. Cela serait allé droit dans le mur. Alors non, le podcast ne passe pas à la trappe. Il va juste évoluer. Et peut-être devenir plus raccord avec son titre.

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.