TV

Legends of Tomorrow, le plaisir coupable de la CW

legends-of-tomorrow-cw-

Oui, Legends of Tomorrow est incroyablement couillon dans tous les sens du terme. Mais ce qui est magnifique avec ce show est la façon dont il accepte dès le départ ce postulat, s’en amuse et l’assume complètement. Autant Arrow est aussi dépressif que Batman, Flash léger et comic dans l’esprit autant Legends of Tomorrow est la réponse de la CW aux Gardiens de la Galaxie de Marvel. On prend les mêmes types de personnages et l’on mixe le tout dans une énorme marmites de références geeks, de blagues potaches et de bastons en roue libre. S’inscrivant dans la continuité des épisodes d’Arrow et Flash présentant le grand méchant Vandal Savage, Legends of Tomorrow ne fait pas dans la dentelle. On se retrouve en quelque sorte en face d’un plaisir coupable proche de celui que l’on éprouvait à l’époque en regardant les premiers épisodes de Stargate. C’est aussi con que complètement addictif. La CW possédant désormais un bon paquet de personnages aussi divers que possible, il aurait été regrettable de ne pas les utiliser à bon escient. C’est le cas ici et la mayonnaise prend. Vandal Savage avec son accent ne cesse de me rappeler une sorte de frère maléfique de Christoph Waltz. La même propension à surjouer et à aimer cela tout comme a donné de soit pour faire parler les poings et la poudre. Legends of Tomorrow sait que le second degré est son meilleur allié et la cohabitation du coup prend plutôt bien. Combinant action décomplexé et humour en total roue libre Legends of Tomorrow est un compagnon de route aussi bizarre qu’attachant des séries que sont Flash et Arrow dans l’univers DC. C’est peut-être d’ailleurs la grande force de DC sur le petit écran, celle de ne pas trop se poser de questions et de foncer. Le kiff fera le reste.

legends-of-tomorrow-cw-poster

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply